ART

« Clap 31ème », pour le « FIFF », à Namur, du 30/09 au 06/10

fiff-16-affiche

Et oui, les 30 ans du « FIFF » (« Festival International du Film Francophone ») appartiennent déjà au passé, puisque nous en serons, cette année, du 30 septembre au 06 octobre, à sa 31ème édition! …

"Noces" (c) "FIFF"

« Noces » (c) « FIFF »

… Avec, en compétition officielle, pour l’attribution, notamment, du « Bayard d’Or du meilleur Film », 15 films ayant été retenus, … 2 belges, « Noces » (Stephan Streker/Bel.-Fra.-Lux.-Pakistan/ 2016/95’/avec Olivier Gourmet), qui a été choisi par la « Fédération Wallonie-Bruxelles », pour être projeté lors de son Gala annuel, en 1ère nationale, le mardi 04 octobre, et « En amont du fleuve » (Marion Hänsel/Bel./2016/90′), avec Sergio Lopez, qui sera le coup de coeur 2016 du « FIFF », et Olivier Gourmet, qui fut Président d’Honneur du « FIFF »de 2007 à 2014:

  • « Boris sans Béatrice » (Denis Coté/Can./2016/93′)
  • « Dans ma tête un rond point » (Hassen Ferhani/Alg.-Fra.-Ned.-Quatar/2016/100′)
  • « Deux billets de loterie » (Paul Negoescu/Rou./2016/86′)
  • « En amont du fleuve » (Marion Hänsel/Bel./2015/90’/avec Olivier Gourmet & Sergio Lopez)
  • « Illégitime » (Adrian Sitaru/Fra.-Rou.-Pol./2016/89′)
  • « Jean Ziegler, l’optimisme de la volonté » (Nicolas Wadimoff/Sui./2016/93’/Documentaire)
  • « Ma vie de courgette » (Claude Barras/Dra.-Sui./2016/66’/Animation)
  • « Nelly » (Anne Émond/Can./2016/101′)
  • « Noces » (Stephan Streker/Bel.-Fra.-Lux.-Pakistan/2016/95′)
  • « Orpheline » (Arnaud Des Pallières/Fra./2016/101’/avec Adèle Exarchopoulos & Adèle Haenel)
  • « Tour de France » (Rachid Djaïdani/Fra./2016/95’/avec Gérard Depardieu)
  • « Une jeune fille de 90 ans » (Yann Coridian/Fra./2016/85’/Documentaire)
  • « Une vie » (Stéphane Brizé/Fra.-Bel./2016/119’/avec Yolande Moreau & Jean-Pierre Daroussin)
  • « Voyage au Groenland » (Sébastien Betbeder/Fra./2016/98′)
  • « Naineb n’aime pas la neige » (Kaouther Ben Hania/Tun./2016/94′)

Notons encore, concernant « Noces », qu’il a été doublement primé, le mois dernier, au 9ème « Festival du Film Francophone d’Angoulême », Lina El Arabi et Sébastien Houbani y remportant les « Prix de la meilleure Actrice » et du « meilleur Acteur ». Par ailleurs, au « Festival International du Film de Toronto » , où, inscrit en « sélection officielle » et présenté en 1ère mondiale, il a été vendu à des pays aussi lointains que la Chine et la Colombie. Réjouissons-nous de cette belle réussite pour un film belge!

Synopsis : « Zahira, 18 ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage selon la tradition pakistanaise. Écartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son frère aîné et confident, Amir ».

"En amont du fleuve" (c) "France Culture"

« En amont du fleuve » (c) « France Culture »

Synopsis de l’autre film belge inscrit en compétition officielle, « En amont du fleuve »: « A bord d’un petit rafiot, Homer et Joé, la cinquantaine, remontent un fleuve vers des chutes d’eau, en Croatie. Jusqu’au décès récent de leur père, ils ignoraient l’existence l’un de l’autre. Pourtant, ils sont demi-frères. Sean, un baroudeur irlandais énigmatique et menteur, se joindra à eux ».

Mais au « FIFF », d’autres compétitions sont programmées, telles celle devant récompenser les meilleurs parmi:

  •  13 1ers longs-métrages de fiction
  •  12 courts métrages internationaux
  •  23 courts métrages belges
  •  19 clips
"Diamond Island" (c) "Le Monde"

« Diamond Island » (c) « Le Monde »

Parmi les 1ères oeuvres de fiction, pour prouver l’internationalisation du « FIFF », un film nous vient d’Asie, du Cambodge, plus précisément, « Diamond Island »(Davy Chou/Cam.-Fra.-All.-Thaï.-Quatar/2016/ 101′), qui obtint le « Prix SACD » à la « Semaine de la Critique » du « Festival de Cannes » 2016. Dans « Le Monde », Isabelle Regnier écrivait: « Ode sensuelle et scintillante à la jeunesse, Diamond Island est travaillé, …, par la tragédie de l’acculturation. Une question que le génocide khmer, qui était aussi un génocide culturel, rend sans doute plus aiguë au Cambodge que n’importe où ailleurs… Que cette forêt d’immeubles froids et anguleux qu’est Diamond Island, … une île, reliée à Phnom Penh, dont se sont emparés des promoteurs immobiliers pour bâtir, à  partir de rien, un paradis pour riches, … dont la publicité vante le « style européen », soit devenue l’emblème de la réussite d’un pays, dont l’architecture traditionnelle, tout en courbes et en raffinements sculpturaux, est une des plus sublimes du monde, n’est pas le moins symptomatique, ni le moins cruel des paradoxes ».

"Wulu" (c) "Le Blog du Cinéma"

« Wulu » (c) « Le Blog du Cinéma »

« Autre 1ère oeuvre de fiction, évoquant la jeunesse autochtone, en provenance d’Afrique, celui là: « Wulu » (« Chien », en dialecte bambara/Daouda Coulibaly/Sénégal-Mali-Fra./2016), qui évoque comment l’on peut s’en sortir, au Mali, en entrant dans le crime organisé. A noter que le tournage fut interrompu, en raison d’un attentat djihadiste (parmi les victimes 1 Français et 1 Belge), à Bamako, où devait s’effectuer l’essentiel du tournage, qui, suite aux événements, fut délocalisé au Sénégal.

 

fiff-2016-les_premiers_les_derniers

Une section « Regards du Présent » nous promet la vision de 17 longs-métrages et 13 courts. Un « Focus Cinéma belge francophone » présentera 5 longs-métrages, dont « Les Chevaliers blancs » (JoachimLafosse/Bel.-Fra./2016/112’/avec Vincent Lindon), et « Les Premiers les Derniers » (Bouli Lanners/ Bel.-Fra./2016/98’/avec Bouli Lanners, « Magritte du meilleur Acteur dans un second Rôle », pour « De Rouille et d’Os », et Albert Dupontel).

Mais, comme chaque année, le « Festival International du Film Francophone » nous propose aussi, un « Focus Cinéma belge flamand », fort de 5 courts-métrages et 3 longs, à savoir: « Broer », de Geoffrey Enthoven, « Everybody Happy », de Nic Balthazar et « Le Passé devant nous », de Nathalie Teirlinck, ce dernier film ayant été tourné en … français.

… Revenons, maintenant, au film qui, ayant été en compétition au dernier « Festival de Cannes », ouvrira officiellement le 31ème « FIFF », ce vendredi 30 septembre. Il sera belge et, de surcroît, réalisé par les frères Dardenne, qui seront, bien sûr, présents sur scène: « La Fille inconue » (Jean-Pierre & Luc Dardenne/Bel.-Fra./2016/106’/avec Adèle Haenel et Jérémie Renier). Pour en savoir plus, lisez notre précédant article: http://www.brussels-star.com/2016/ 09/28/ la-fille-inconnue-ouvre-le-fiff-le-3009.

Les "frères", avec 3 Magritte du Cinéma, pour 'Deux Jours, une Nuit"

Les « frères », avec 3 Magritte du Cinéma, pour ‘Deux Jours, une Nuit »

A l’affiche de la Soirée de Clôture, après la « Cérémonie des Bayards » (qui, cette année sera de retour au « Caméo », à 18h.30), le jeudi 06 décembre, nous aurons un film, également  présenté au « Festival de Cannes »,  « Divines » (Houda Benvamina/ Fra./2016/105′).

"Divines" (c) Oulaya Amamra

« Divines » (c) Oulaya Amamra

Parmi les critiques élogieuses, celle de « Première »: « Ça méritait bien une Caméra d’or à Cannes », ou encore, celle du « Parisien »: « Flamboyant, très drôle et très sombre à la fois, ‘Divines’  force l’admiration tant ce 1er film est inventif, profond et maîtrisé, rappelant par moments le meilleur de cinéastes comme Martin Scorsese ou Brian De Palma ».

Synopis: « En banlieue parisienne, la jeune Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par sa meilleure amie Maimouna, elle abandonne le lycée professionnel et propose ses services à Rebecca, une dealeuse respectée dont elle gagne progressivement l’estime. Sa rencontre imprévue avec Djigui, danseur troublant de sensualité, va l’ébranler, mais il est difficile de sortir de l’emprise de Rebecca ». 

"La Fille inconue": Adèle Haenel (c) Christine Plenus

« La Fille inconue »: Adèle Haenel
(c) Christine Plenus

Soucieux de satisfaire son nombreux public, tant pour l’ouverture que pour la clôture, « La Fille inconnue », d’une part et « Divines », d’autre part, seront projetés simultanément dans 5 salles, dont 2 seront ouvertes à tous: l’ « Eldorado » 2 (avec priorité aux invités) et, de l’autre côté de la Meuse, à Jambes-Namur, l’ « Acinapolis » 7 (réservée exclusivement au grand public), les 3 autres salles étant prévues pour accueillir les nombreux invités venus de toute la francophonie, celle-ci comptant 57 Etats et gouvernements membres, ainsi que 23 pays observateurs.

… Mais invités, réalisateurs, acteurs, producteurs, membres du jury et simples cinéphiles, jeunes et moins jeunes, entre amis ou en famille, tous, nous avons rendez-vous ce samedi 1er octobre, à 12h., dans les « Jardins du Maïeur », pour un apéritif convivial, en compagnie des « Croqu’Noires » namurois, qui assureront l’ambiance musicale. Autre moment festif ouvert à tous, ce même samedi, à 23h., le DJ « Bullaverre » nous attend sous le chapiteau des réceptions. Ambiance garantie, tout comme lors de différents concerts offerts gracieusement sous le  chapiteau public, notamment le dimanche 2, pour une soirée musicale namuroise, avec, à 18h., (« Timeless Jazz Band »), à 20h.30 (« Kapitain Oast-Cover ») et, à 23h. (DJ « Diyei Pituto »). Pour les autres moments festifs, comme pour les horaires des différentes projections, consultez le site http://www.fiff.be  et le programme, disponible gratuitement, sous le chapiteau public ou à l’entrée des cinémas « Caméo », « Eldorado » et « Acinapolis »

Les "Croqu'noires" avec Benoît Poelvoorde

Les « Croqu’noires » avec Benoît Poelvoorde

En musique aussi, sous ce même chapiteau, le lundi 03, dès 19h.30, rendez-vous pour tous, gratuitement, pour une soirée spéciale, avec la projection de tous les « clips » en compétition… Et si vous souhaitez être figurant, rendez-vous, au même endroit, coeur du Festival, le samedi 1er et le mercredi 5, entre 16h. et 18h., pour un casting, ouvert à tous, organisé par le bureau de tournage « Clap », qui, à l’occasion de ses 10 ans, nous présente une exposition, à la « Galerie du Beffroi » (ouverte tous les jours de 11h. à 18h.).

Outre une riche programmation de plus de 150 films, le « FIFF » organise également de nombreux ateliers et rencontres permettant aux professionnels de se réunir et de bâtir le cinéma francophone de demain, entre eux ou au contact de jeunes réalisateurs. Ainsi, cette année, nous aurons: une leçon de cinéma donnée par Philippe Claudel, un atelier des auteurs sur le cinéma et la littérature, une rencontre avec « Clap » autour du rôle des bureaux de tournages, une présentation de 15 ans de cinéma en Wallonie (avec Philippe Reynaert, pour « Wallimage », et Jacques Bredael, pour la « RTBF »), une séance consacrée à la promotion du cinéma belge francophone et une autre réservée aux exploitants, une assemblée des « Magritte du Cinéma », un 13ème « Forum de Namur » (destiné à aider à la création de films, 90 films l’ayant été en 12 éditions), un atelier consacré à la musique des films et d’autres offerts à une sélection de 7 étudiants en cinéma qui se formeront au contact de professionnels (il s’agira, ici, de la seconde édition de la « Manufacture de Namur », réservée, cette année, aux membres du Jury Emile Cantillon), une rencontre avec « Médiarte » autour du cinéma d’animation, sans oublier l’ « Atelier Grand Nord » (pour venir en aide à l’écriture de scénarios) ou encore l’apéro des producteurs et programmateurs (destiné à aider à la diffusion du cinéma belge à l’étranger).

Bouli Lanners, Président du Jury officiel

Bouli Lanners,
Président du Jury officiel

… Et comment ne pas évoquer, avec Nicole Gillet, déléguée générale et directrice générale du Festival, l’importance du « FIFF Campus » qui, en 2015, a accueilli plus de 7.500 jeunes lors de ses projections, ateliers techniques et animations citoyennes!… Ainsi, bien au-delà d’une simple vision de films, les animateurs du « FIFF Campus » proposent des ateliers visant à une éducation par l’image et une éducation à l’image… Sous leur conduite, les jeunes pourront, ainsi, expérimenter les différents procédés de construction d’un film, trier, analyser, décrypter et comprendre la masse d’informations qui leur sont offertes… Habitués aux séries américaines, servies par les différentes chaîne de télévision, ils pourront découvrir la richesse, trop souvent méconnue, du cinéma francophone, d’où qu’il vienne, d’Afrique ou d’Asie, d’Amérique ou d’Europe.

Avec un tel programme de formations en tous genres et autres échanges, destinés aux professionnels ou aux étudiants, l’on peut s’étonner que les organisateurs aient décidé d’écourter d’un jour la durée du 31ème « FIFF », le ramenant de 8 à 7 jours, une grève nationale générale ayant été annoncée de longue date pour le vendredi 07 octobre, qui se devait d’être le dernier jour du Festival 2016… Mais tel n’est pas le seul écueil, Jean-Louis Close, Fondateur et Président du« FIFF » nous ayant informé du retrait de l’un des plus importants sponsors du Festival… « Hors », tenait-il à insister, « le Festival joue un rôle primordial dans la diffusion des oeuvres… J’espère que cet appel sera entendu »… Et de citer les mots d’un ancien directeur du « Festival d’Avignon »: « Un festival aide les artistes à oser, à entreprendre des projets. Il tient un rôle d’initiation et de formation des publics »

Prix d’un « FIFFPass » quotidien: 8€ (1€25 pour les « Article 27 »). « FIFFPass » hebdomadaire: 30€ (25€ jusqu’au 29/09 inclus, ainsi que pour les étudiants, demandeurs d’emploi et seniors. A noter, la gratuité, de 15 à 20h., pour les jeunes de 15 à 20 ans, sur présentation d’un bracelet, à retirer au stand « Solidaris », sous le chapiteau. Un catalogue, reprenant les synopsis de tous les films projetés et bien d’autres informations, est disponible au bureau d’accueil, sous le chapiteau.

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

RSS LA LIBRE BELGIQUE

%d blogueurs aiment cette page :