Bruxelles

« Fête des Chevaliers », Porte de Hal, 12 Juin

Ce dimanche 12 juin, dès 11h., nous sommes attendus à la « Porte de Hal », entre 11h. et 17h., afin de participer à la « Fête des Chevaliers », un événement à vivre pleinement en famille, l’initiation au tir à l’arc, par exemple, étant accessible dès l’âge de 4 ans.

 

A5_flyer_ridderfeest DEF.indd

Tir à l’arc, dans le grenier du « Musée de la Porte de Hal », certes, mais pas seulement, de nombreuses autres activités nous étant proposées, du carrousel médiéval, devant l’entrée du musée, aux démonstrations de l’utilisation d’armes et d’armures de l’époque, les papas, à l’occasion de leur fête, pouvant ainsi remonter le temps, … pour le plus grand plaisir de leurs enfants… Alors, surtout, n’oublions pas de nous munir de nos appareils de photos! … Souvenirs, souvenirs! …

Porte Namur

… Et si les papas pourront, éventuellement, s’affubler d’une armure et d’un casque, leurs enfants, grâce aux talents d’Yseult, la tailleuse d’habits, pourront se déguiser en gentes demoiselles ou en pages de preux chevaliers. Une fois ces vêtements moyenâgeux rangés, assistons, en famille, à 15h., à la présentation d’une courte pièce de théâtre comique, présentée par le « Riddershow », voire, pour ceux qui préfèrent  frissonner, ou d’effrayantes histoires de chevaliers, de princesses et de sorcières, à 13h., 14h. et 15h. … Mais, dites nous, « Qui a oublié sa main à la ‘Porte de Hall’ « ? …

Au "Musée Royal d’Armures, d’Antiquités et d’Ethnologie", au 19ème siècle

Au « Musée Royal d’Armures, d’Antiquités et d’Ethnologie », au 19ème siècle

Mais que dire de ce lieu qui nous attend ce dimanche 12 juin? … Dernier vestige de la seconde enceinte médiévale de la ville de Bruxelles, ré-ouvert au public en juin 2008, il constituait l’une des 7 portes d’accès à notre capitale, avant d’être transformé en « Musée Royal d’Armures, d’Antiquités et d’Ethnologie », dès 1847, comme nous le prouve une photographie ci-dessus.

L’architecte de l’époque, Henri Beyaert* (1823-1894), en modifiant son aspect extérieur, en 1868, métamorphosa cette « Porte de Hal » en un château de conte de fées de style néo-gothique. Les armes, armures et autres collections présentées en ce lieu historique étant confiées, en 1976, au « Musée Royal de l’Armée et d’Histoire militaire », sis au « Cinquantenaire », nous pouvons, désormais, à l’extérieur, depuis le « chemin de ronde », profiter d’un point de vue imprenable sur la Ville de Bruxelles, et, à l’intérieur, d’une présentation moderne et interactive axée sur les remparts bruxellois et le rôle des guildes dans la Ville. A noter sa mise en valeur, la nuit tombée, lors du dernier « Parcours de Lumière », organisé à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Porte Namur illuminée

Alors, sans hésiter, à l’occasion de la « Fête des Pères », participons, nombreux, en famille, à cet événement festif, voire éducatif pour nos enfants, qui pourront, entre autres, découvrir l’armure du cheval de l’Archiduc Albert d’Autriche (1559-1621), sachant que nous pourrons, aussi, nous désaltérer, dans l’accueillante taverne médiévale installée sous l’impressionnante voûte du grenier, à côté du stand de tir à l’arc.

Ouverture, ce 12 juin, de 11h. à 17h. Prix d’entrée du musée (fermeture de la caisse à 16h.30), incluant la participation aux différentes activités: 7€, de 26 à 64 ans inclus (6€ pour les seniors, à partir de 65 ans, et les jeunes, de 19 à 25 ans / 3€50, de 04 à 18 ans inclus / 0€, de 00 à 03 ans inclus).

Yves Calbert.

Porte Namur Beyaert

* Le visage d’Henri Beyaert avait été choisi par notre « Banque Nationale » comme motif de notre dernier billet de 100 FB. C’est sous la conduite de ce brillant architecte que furent réalisées les rénovations, entre autres, du « Petit Sablon », de la salle du « Concert Noble » et de la gare ferroviaire de Tournai. Apprenti-maçon à ses débuts, c’est dans son atelier qu’ont été jetées les bases du courant architectural belge le plus novateur et le plus connu: l’ « Art nouveau », Victor Horta (1861-1947) et Paul Hankar (1859-1901) ayant appris d’Henri Beyaert, l’apport du métal, tant dans la construction que dans la décoration, la combinaison de matériaux riches en couleurs, la fluidité des lignes, le jeu du clair-obscur, l’importance du confort moderne et surtout, l’idée que toute construction doit être une oeuvre d’art jusque dans les moindres détails.

 

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

%d blogueurs aiment cette page :