Bruxelles

Les Nivellois s’opposent sur la question de l’accueil des réfugiés. #brabantwallon #nivelles #politique

nivelles

 

Depuis la fin du mois de décembre dernier, des tensions sont apparues entre habitants de la ville de Nivelles. A l’instar de ce qui s’est passé, ou se passe actuellement dans d’autres villes ou communes belges,  les Nivellois s’opposent sur la question de l’accueil d’un certain nombre de demandeurs d’asile. 

Deux pétitions, aux objectifs respectifs contraires, ont été lancées par des citoyens de la ville de Nivelles. La première est née à la suite de l’initiative d’un metteur en scène de 42 ans, qui est favorable à l’accueil des réfugiés dans la ville. En réaction, une autre pétition, émanant cette fois d’une mère de famille, demande à la Ville de ne pas accueillir de nouveaux migrants.

Un accueil insuffisant

Le promoteur de la première pétition dit avoir été marqué par le reportage de la RTBF réalisé lors des séances d’informations sur l’accueil des réfugiés à Walcourt, et par « le manque d’action » du secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken (N-VA). Le metteur en scène souhaite, par sa pétition, « constituer un moyen de pression au niveau local« .

Ce que le quarantenaire regrette surtout, c’est que Nivelles n’a pas accueilli plus de réfugiés. « Le plan de répartition imposé aux communes permettra l’arrivée de dix nouveaux demandeurs d’asile à Nivelles. Ce qui fera au total, 28 personnes au printemps 2016. Or selon nos informations, il n’y aurait qu’une famille de réfugiés dans la commune pour 30.000 habitants. Alors que la commune est une des plus aisées de Belgique« , indique-t-il. Selon lui, les autorités locales devraient prendre l’initiative d’aménager une ancienne maison de retraite afin d’accueillir plus de demandeurs d’asile.

Quant à la deuxième pétition, qui s’oppose à l’arrivée de demandeurs d’asile à Nivelles, elle fait valoir que la ville devrait aider « les Nivellois ou même les Belges dans le besoin avant de penser aux autres« . Cette pétition recueille actuellement plus de signatures, beaucoup d’entre elles provenant… de France.

Cette polémique qui secoue Nivelles rappelle celles qui se sont déjà fait jour en Belgique, tant en Flandre qu’en Wallonie, ces derniers mois. La peur est souvent à l’origine de cette réaction de rejet, même lorsque le nombre de demandeurs d’asile à accueillir est extrêmement faible proportionnellement à la population locale. En d’autres termes, la présence de ces migrants ne se remarquerait même pas si on n’en avait pas fait état dans les médias… Il s’avère d’ailleurs que, généralement, ce sont les communes qui comptent le moins de migrants en leur sein qui s’opposent de la manière la plus virulente à l’arrivée des « candidats réfugiés »… Signe supplémentaire qu’il s’agit de craintes irrationnelles de l’étranger.

Quant à l’aide qui devrait être apportée aux ressortissants belges en difficulté, il s’agit bien sûr d’un appel à prendre au sérieux, bien qu’il s’agisse de situations extrêmement différentes l’une de l’autre, qui demandent des solutions structurelles adaptées. Sur le fond, il n’y a cependant aucune contradiction, aucune incompatibilité à trouver des solutions à la fois pour les personnes défavorisées « de chez nous », et les demandeurs d’asile fuyant l’insécurité dans leur pays d’origine.

 

source: cathobel.be

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

RSS Bruxelles-news

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

%d blogueurs aiment cette page :