16ème Festival « Filmer à tout Prix ». #bruxelles #culture

 Vitrine des diverses évolutions du documentaire, le Festival « Filmer à tout Prix », l’un des plus importants au monde, se veut représentatif de la multiplicité des écritures, étant organisé tous les 2 ans dans notre capitale. Les 155 films (137, en 2013), dont 59 belges, retenus cette année, abordent les réalités du Monde sous des formes et des écritures inventives et novatrices, offrant ainsi un autre regard exigeant sur notre réalité, filmée sans concession.
Mais avant tout, comme l’écrit Joëlle Milquet, Ministre régionale de l’Education, de la Culture et de l’Enfance, ce Festival constitue un « moment propice aux rencontres et aux échanges autour de la création documentaire, … (offrant) une place de choix à la jeune génération de cinéastes documentaristes belges, dont les oeuvres nous donnent à découvrir les réalités de notre Monde au travers de regards et d’écritures nouvelles ».
"Magna Graecia / Europa Impari"
                                                                                  « Magna Graecia / Europa Impari »

Pour la soirée d’ouverture, à « Flagey », projection, le 05 novembre, à 20h.15, en 1ère nationale, de l’un des 13 longs métrages inscrits en compétition internationale  (11 autres long métrages participant à la compétition natioale): « Magna Graecia / Europa Impari » (Erwan Kerzanet & Anita Lamanna/Ita.-Fra./2015/77′). Synopsis: « Des femmes, un enseignant et ses élèves, des immigrés, un maire et un magistrat. Un portrait polyphonique de la Locride et de la Calabre, sur les traces d’Elio Vittorini et de son roan « Conversazione in Sicilia ». Sur fond d’une Italie blessée, les récits d’immigrations, de résistances et de dignité prennent formes ».. Un documentaire bien en rapport avec l’actualité de ces dernières semaines, … présentant « un portrait, en cinq tableaux, de conversations interrogeant cinq valeurs importantes de notre démocratie, un portrait de l’Europe en temps de récession économique, sociale et culturelle ».

Les courts métrages ne seront évidemment pas oubliés, 16 relevant de l’international et 13 étant belges. Deux d’entre eux seront projetés lors de la soirée de clôture, à « Flagey », le 10 novembre, à 20h.15, après la remise des « awards » aux réalisateurs primés, dont les films auront été départagés par 3 jurys, l’un pour les longs métrages internationaux, un second pour les nationaux et un 3ème pour l’ensemble des courts métrages internationaux et nationaux.

… Mais, bien au-delà de l’approche compétitive, « Filmer à tout Prix » se veux être un lieu de rencontres et de débats, réunissant réalisateurs, producteurs, programmateurs, critiques et étudiants en cinéma, … tout autant que de simples spectateurs cinéphiles. Ainsi, toutes les personnes intéressées auront l’occasion de se rencontrer en participant à l’un des ateliers programmés. Parmi ceux-ci, citons: « Bilan du Documentaire en Fédération Wallonie-Bruxelles », « Filmer à quel Prix? Expériences et Perspectives »; « Musique et Cinéma documentaire »; « Animation et Documentaire ».

L’un de ces « workshops », « Coupe Circuit », évoque les ressources d’internet, permettant de valoriser des productions sortant, malheureusement, du circuit classique de diffusion… Ainsi, en mars dernier, durant un mois, toute personne pouvait, une fois inscrite en ligne, visionner les documentaires participant aux différentes compétitions. Par ailleurs, l’opportunité était donnée à chacun de voter pour son « coup de coeur » (avec un « Prix du Regard Bruxellois » pour le film ayant obtenu le plus de suffrages), après avoir, éventuellement, « chatté » avec l’un ou l’autre réalisateurs. Les 6 réalisations primées par les internautes et les membres d’un jury seront à l’affiche du « Cinéma Aventure », le 09 novembre, suscitant un débat sur la problématique de la diffusion des films du réel en salles et sur les opportunités de communication offertes par Internet, ainsi que sur la pratique novatrice d’un Festival en ligne au contenu diversifié, traitant du social, du politique, du géographique, de l’ethnique, …

"En Construccion"
                                                                                              « En Construccion »

Outre les compétitions, d’autres programmations sont présentées, telle celle consacrée au réalisateur espagnol José Luis Guerin (°1960), cinq de ses films étant à l’affiche, au « Cinéma Avanture », dont « En Construccion » (2000/125’/Esp.-Fra./125′), prix spécial du jury au « Festival de Saint-Sébastien » (°2001), « Goya » du meilleur documentaire (2002), tourné dans le Raval, à Barcelonne, « ce film nous permet de sentir comment le quartier a changé depuis la fin du vingtième siècle, victime d’un processus de gentrification qu’ « En construcción » était déjà capable de percevoir. Le film raconte la construction d’un nouveau bâtiment dans le quartier, avec pour protagonistes les travailleurs du chantier, de même que d’autres ouvriers des environs ».

Au sein de la section « Séances spéciales » (9 films), une réalisatrice bruxelloise de documentaires et de fictions, récemment décédée, Chantal Akerman (1950-2015), sera également évoquée, au « Cinéma Aventure », par 2 documentaires, l’un, brésilien, en 1ère nationale, « Chantal Akerman, de cà » (Gustavo Beck & Leonardo Luiz Ferreira/2010/62′) et l’autre, belge, « I don’t belong anywhere – le Cinéma de Chantal Akerman » (Marianne Lambert/2015/67 »/5ème titre de la « Collection Cinéastes d’Aujourd’hui »), déjà projeté, hasard de la programmation namuroise, à quelques heures de son décès, dans le cadre du 26ème « FIFF ».

Egalement présent au « FIFF », un autre film belge, Our City » (Maria Tarantino/2015/83′), portrait kaléidoscopique de Bruxelles, à partir de ses habitants, révélant à l’écran un espace urbain à l’identité complexe, l’un des 13 films de la section « Panorama belge », présentée au « Cinéma Aventure ».

"Our City", une autre vision de notre Capitale
                                                                          « Our City », une autre vision de notre Capitale

Six films de l’actuelle République tchèque et de l’ancienne Tchécoslovaquie sont à l’affiche de la section « Live your Films », sans oublier les autres programmations, également projetées au « Cinéma Aventure »: « Le Parti Pris des Objets » (10 films), « Filem’on » (6 f.) et « Séances Jeunesse » (8 f.), ainsi que l’intéressante « Afriques en Rizome » (12 f.), « une pluralité d’approches de réalisateurs africains évoquant la colonisation, l’apartheid, la guerre, …, nous montrant quelles Afriques nourrissent leurs imaginaires ».

 En 2013, « Filmer à tout Prix » a attiré 7500 spectateurs, 34 films étant en compétitions, pour 53 cette année. Puisse la fréquentation connaître également une forte inflation en 2015, des séances étant aussi organisées à la « Cinematek », au « Cinéma Nova » et au « RITCS ».

Prix des places au « Cinéma Aventure »: 05€ (03€ étudiants, demandeurs d’emploi, – 26 ans & + 60 ans / 1€25 article 27), à « Flagey », soirées d’ouverture et de clôture: 7€ (05,5€ – 26 ans & + 60 ans).  Pour le « Cinéma Aventure », « pass » de 5 films: 20€. Programmation détaillée et synopsis sur: http://www.fatp.be.

Yves Calbert.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s