10ème « Festival international de Théâtre d’Amateurs » de Namur. #namur #wallonie #culture

Organisé tous les deux ans par le « TAP’s », le « Festival international de Théâtre d’Amateurs » de Namur, en sera, cette année, du 19 au 22 août, à sa 10ème édition, succédant à un Festival 2013 particulièrement réussi, tant par la qualité des spectacles proposés, que par le nombre de spectateurs présents, les salles ne désemplissant pas.

Commençons par souligner, avec Geneviève Lazaron, députée provinciale en charge de la Culture, « de ne pas confondre amateurisme et amateurs, (ces derniers) développant leurs compétences avec beaucoup d’exigences, de motivation, de conviction, où l’on ressent le « don de soi »… Sans vouloir le figer dans un rôle social, le théâtre amateur est souvent un lieu de rencontre et de cohésion dans les entités plus rurales. C’est aussi un lieu d’expression et de créativité pour des acteurs jeunes et moins jeunes, de toutes conditions. En somme, le théâtre amateur correspond à la vision d’une culture pour tous, à la portée de tous »… Et revenant au Festival 2015, d’ajouter: « 10ème édition, cela signifie des années de passion mises au service des troupes et d’un public, amateur de théâtre, certes, mais avide de découvertes, d’évasions et de rencontres avec des cultures différentes, qu’elles soient européennes ou (provenant) du bout du monde », l’Afrique, avec la Côte d’Ivoire, et l’Asie, avec la Chine (Hong-Kong), se joignant à notre continent représenté par le Danemark, l’Italie, la Lituanie et la Belgique, toutes les troupes étant invitées à partager un intense moment de convivialité au Palais Provincial, en présence du Gouverneur et de plusieurs députés.

Au total 18 troupes seront présentes, 7 venues d’ailleurs (3 troupes danoises s’étant réunies pour créer leur spectacle) et 10 belges (6 d’entre elles, namuroises, proposant 3 courtes scènes de 20′ chacune), ainsi qu’un entresort confidentiel, présenté à 12 spectateurs seulement, à 4 reprises, à la « Maison de la Poésie », sur une scénographie de Catherine Syben, par « Le Collectif des Hystériques », une troupe namuroise présentant  » Le Passage des Murmures » (mise en scène: Nora Touati/20′): « Quatre femmes, quatre archétypes, quatre enfermements, quatre désirs », … tout un programme! …

"Le Marionnettiste" (Lituanie)

« Le Marionnettiste »
(Lituanie)

En quelques mots, les 5 spectacles internationaux, les compagnies étant toutes hébergées à l’ « Auberge de la Jeunesse » de Namur, consommant leurs repas de midi et du soir au « Perron de l’Ilon »:

  • de Côte d’Ivoire, l’ « Atelier Deakoom » présente « La Rupture » (mise en scène: Vagha Obou De Sales/50′): A la quête de l’Eldorado, Fredy, un comédien, décide de partir pour avoir des conditions meilleures de vie. Son épouse met tout en œuvre pour l’empêcher de partir…
  • de Hong Kong, Chine, le « Théâtre du silence » (Edward Chan/45′), théâtre mime interprété par des sourds muets, présente « La Patte de Singe », d’après W.W. Jacobs: « Un ami de la famille raconte le terrible secret de la « patte de singe », qu’il a acquise, involontairement, lors d’un voyage en Inde ».
  • du Danemark, les troupes « Musak », « Mars » & « Flow Madness » présentent:  » Le Temps est l’Espace entre nous » (Line Nordentoft & Mads B. Aastrup/60′): « Des musiciens, chanteurs et artistes « performers » sont réunis afin de créer un univers et des images qui racontent et questionnent le rapport des jeunes au temps, (qui, de nos jours) nous impose d’aller toujours plus vite et toujours plus loin »
  • d’Italie, l’ « Avanzi Di Scena » présente: « La Fabrique du Film italien » (Francesco Angeloni/60′), avec une chorégraphie de Laura Farina: « Une plongée dans l’histoire du cinéma italien et du studio « Cinecittà », (avec) Luchino Visconti, Federico Fellini, Sergio Leone,…  à travers des extraits de films et le jeu chorégraphié des acteurs créant des histoires, des images et des rêves sur scène ».
  • de Lituanie, le « Théâtre Arlekinas » présente: « Le Marionnetiste » (Tatjana Timko/60′), en spectacle d’ouverture du Festival, le 18 août, à 20h.30, à la « Maison de la Culture de la Province de Namur »: « Dzholozo dirige un théâtre de marionnettes qui ne fonctionne pas très bien. Jaloux et en colère, il s’avère être meilleur pour manipuler les humains qu’il ne l’est avec les marionnettes ». La représentation sera suivie de la présentation des différentes troupes.

Soulignons que, pour l’édition 2015, pas moins de 73 compagnies, issues de 38 pays, ont posé leur candidature, via dossier et support audio-visuel, pour participer au Festival. Parmi eux, l’Algérie, le Brésil, Djibouti, l’Egypte, l’Inde, l’Iran, Israël, le Maroc, le Sénégal (un metteur en scène sénégalais partageant la vie du présent Festival), Singapour, le Sri Lanka, le Togo et la Tunisie! Cinq d’entre elles ont été choisies pour leur aspect visuel, la barrière de la langue ne devant pas se poser, afin d’assurer à chacun la meilleur compréhension possible des tous les spectacles. Autres critères: limiter la durée à  60′, assurer la diversité de la programmation et, bien sûr, la qualité de la mise en scène et du jeu des comédiens.

"La Patte de Singe" (Hong-Kong/Chine)

« La Patte de Singe »
(Hong-Kong/Chine)

Côté belge, nous avons 4 spectacles, ayant été retenus après avoir été vus par le jury du Festival:

  • de Namur, « Le Défi » présente: « Cet Enfant … » (Bernard Antoine/50′), de Joël Pommerat, avec une musique de Vincent Antoine: « Une succession de scènes courtes autour de la relation parents-enfants. Sans jugement moral, ils interrogent la norme sociale d’un impossible modèle idéal de bonheur familial ».
  • de Namur, le « Tap’s », organisateur du Festival, présente: « Paroles de Poilus » (60′), sur une mise en scène d’un acteur professionnel bien connu dans l’interprétation de ses « seul en scène », Philippe Vauchel: « Une guerre, celle de 14-18. Des lettres, des témoignages, des vies… De l’amour, du devoir, des espoirs… De l’horreur, de l’absurde, de la mort… Un doux murmure… de la condition humaine », avec des instants confidentiels particulièrement émouvants.
  • de Bruxelles, « Mosaïc » présente « Utopie » (Nenad Demirovski/60′): « Une mosaïque de la vie quotidienne, une succession de scènes courtes… des sensations, des émotions, un groupe où les nationalités ont été oubliées, des jeunes et moins jeunes, insupportables, emmerdeurs, vivants, attachants ».
  • d’Anseremme, la « Compagnie du Rocher Bayard » présente, en clôture du Festival, la soirée annuelle de l’ « ANTA » (« Association Namuroise de Théâtre d’Amateurs »), le 22 août, à 21h.30, à la « Maison de la Culture de la Province de Namur »: « Regardez mais ne touchez pas! » (Bruno Mathelart/80′), de Théophile Gautier et Bernard Lopez, une représentation recommandée aux amateurs de « cape et d’épée », ayant remporté le « Trophée Royal » 2015, attribué par un jury de professionnels, ainsi que le, toujours très apprécié « Prix du Public »: « Le cheval de la Reine d’Espagne s’est emballé. Il faut la sauver! S’ensuivent courses, poursuites, combats et duels »…
"Paroles de Poilus" © Geoffray Godfurnon

« Paroles de Poilus »
© Geoffray Godfurnon

… Et, afin d’offrir aux compagnies de la Province de Namur une place dans la programmation, le Festival nous propose deux spectacles d’une heure, intitulés « Scènes ouvertes namuroises ». Hors sélection officielle, sur 10 projets présentés par 5 troupes, 6 scènes de 20′ chacune ont été retenues:

  • La  » Cie Tous nos printemps », avec « Dinner for One » (Freddy Bada), de Lauri Wilie;
  • « La Parenthèse », avec « Week-End à Deauville »(Monique Saelens), de Gérard Levoyer;
  • Le « Théâtre courtois », avec « Gros Chagrin » (L. & J.-P. Huret), de Georges Courteline;
  • La « Cie Microbus », avec « Les Injouables », de Jean Yanne;
  • « La Sonate », avec  » Tous nos printemps » (Freddy Bada), de Jean Tardieu;
  • « Ah cour oh jardin », avec « Gare aux Valises » ( Jean-Jacques Laduron), de Thierry François.

Mais, au fait, qu’est-ce que le « Tap’s »? Un nom bien choisi, puisque reprenant les initiales de « Théâtre Amateur de La Province » (sous entendu … de Namur, faisant partie intégrante de son « Service de la Culture »), mais puisque ce nom désigne, aussi, le velours noir qui délimite l’espace de jeu et occulte l’arrière scène. Créé en 1988, il poursuit l’objectif de promouvoir la création théâtrale sous toutes ses formes (musique, danse, voix, …) sur le territoire provincial, à travers une série d’initiatives
très variées, destinées principalement aux amateurs. Outre un service de prêt de matériel aux compagnies, transports inclus, les conseils avisés de régisseurs, scénographes, …, le Tap’s met sur pied des formations, des ateliers et des stages, pour adolescents (notamment dans le cadre de l’enseignement secondaire) ou adultes, dans le domaine de l’expression théâtrale et de l’art du conte, en privilégiant aussi l’ouverture vers la création contemporaine. Enfin, « last but not lease », tous les deux ans, il organise le « Festival International de Théâtre d’Amateurs », qui se veut être « un espace d’échange autour de la pratique théâtrale dans le monde entier. Un espace où chaque artiste et spectateur peut se nourrir aux trouvailles de certains, s’émerveiller par la finesse d’autres, réfléchir sur la portée du spectacle, dans une ambiance conviviale, source de découvertes interculturelles », comme l’écrit si bien la coordinatrice de ce sympathique Festival, Marie-Noëlle Vandermensbrugghe.

Laissons lui le mot de la fin: … »à côté des représentations, le Festival se veut avant tout un espace de dialogues et de rencontres chaleureuses, entre comédiens et spectateurs, entre démarches théâtrales et cultures si variées et toutefois complémentaires… (Notre 10ème Festival nous prouvera, comme lors des 9 éditions précédentes que) si le théâtre se conçoit et se pratique différemment dans le monde entier, des valeurs communes se dégagent: le plaisir de jouer, de transmettre un message, de susciter des sentiments de joie ou de peine, de vivre des émotions à travers les mots, le corps, le rythme. Venez nous rejoindre à ce grand rendez-vous et déguster, avec nous, cet anniversaire d’un Festival truffé de saveurs et de délicieuses surprises, qui fond dans la bouche comme le bon chocolat belge! »…

N’hésitez donc pas à réserver vos places par voie électronique (taps@povincedenamur.be), ou par téléphone (081/77.78.09, jusqu’au 17 août inclus, et 081/77.67.73, dès le 18 août), la réservation étant indispensable pour 2 des 3 salles (« Maison de la Poésie » et « Studio »/ »Théâtre Royal »). Pour les dates, heures et lieu de représentation, consultez le programme détaillé via ce lien: https://www.province.namur.be/festival-international-de-th-31-3-15, en cliquant sur le mot: « programme ».

Les « pass », donnant accès à toutes les représentations, sont en vente à la « Maison de la Culture de la Province de Namur », voisine du confluent de la Sambre et de la Meuse, au prix démocratique de 10€ (0€ pour les – de 12 ans et les « Article 27 »), sachant qu’il n’existe pas de billet pour un seul spectacle, ce qui constitue une réelle incitation à en découvrir plusieurs.

Profitez, également, de votre passage dans cette attachante « Maison de la Culture de la Province de Namur » pour découvrir, dans les 2 salles du 1er étage, une sélection d’oeuvres du Namurois Félicien Rops et de l’Anversois Jan Fabre, dans le cadre de l’événement culturel namurois de 2015, « Facing Time Rops/Fabre » (www.ropsfabre.be), votre billet d’entrée à cette exposition offrant, également, l’accès au « Musée Félicien Rops » (www.museerops.be), dont la totalité des salles et le jardin son consacrés à cette intéressante confrontation artistique, des statues dorées de Jan Fabre se trouvant à la Citadelle (2), à l’église St.-Loup (3) et dans les rues de la capitale de la Wallonie (« Palais Provincial », « Théâtre Royal » et « Jardin du Mayeur »), et ce jusqu’au 30 août inclus.

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s