13ème « Brussels Film Festival », à « Flagey »

      Du 05 au 12 juin 2015, « Flagey » accueille, pour la 13ème fois, le « Brussels Film Festival » (« BRFF »), dédié au cinéma européen.

Parmi les invités à Bruxelles, en regrettant l’absence, annoncée en dernière minute, de l’actrice Juliette Binoche (°Paris/1964), soulignons la présence du

Vincent Lindon, meilleur acteur, à Cannes

Vincent Lindon, meilleur acteur, à Cannes

réalisateur Jacques Doillon (°Paris/1944) – monteur de films documentaires dans les années ’60, co-réalisant, en 1973, son 1er long métrage « L’An un » (87’/projeté le 12 juin, à 19h.30) – venant présenter, à la « Cinematek », le 08 juin, à 19h., son film « Mes Séances de Lutte » (Fr./2013/99’/sortie en salles: 10/06), en ouverture d’un « Cycle Jacques Doillon », que la « Cinematek » nous propose jusqu’au 21 août 2015. Pour consultez la liste des 20 films projetés dans le cadre de ce cycle, consultons: www.cinematek.be. En outre, le 08 juin, à 17 h., à « Flagey », il convient de ne pas manquer sa « leçon de cinéma » (entrée: 7€50), animée par Inès Rabadan et Véronique Jadin, de l’ « ARRF » (« Association des Réalisatrices et Réalisateurs de Films »).

      Mais le « BRFF » ne se limite pas, bien sûr, à présenter Jacques Doillon au public bruxellois. D’autres invités, réalisateurs et acteurs, viendront défendre leurs films et répondre aux nombreuses questions du public. Au programme, 70 courts et longs métrages, retenus parmi plus de 800 films, représentant une bonne quinzaine de pays européens, offrant plus de 50.000€ de prix, destinés à encourager la création et la promotion cinématographique en Europe. Et, outre les projections – certaines étant offertes gratuitement, en plein air, sur la Place Ste.-Croix, entre les étangs d’Ixelles et l’entrée du « paquebot », nom donné aux bâtiments de « Flagey », qui abritaient, alors, les studios de la « RTBF » -, notons l’organisation de conférences, débats, « master classes » et, pour prolonger les soirées, de « DJ’s.
      Ainsi, le 10 juin, recevons de précieux conseils de professionnels du cinéma, durant la « Journée des Artistes » (entrée gratuite), avec une « initiation au doublage », de 10h. à 13h., et une table ronde consacrée à la « direction d’acteurs », de 15h. à 16h.30. Pour les personnes intéressées, inscriptions via info@uniondesartistes.be. Par ailleurs, le 07 juin, à 17h., organisation par l’ « ASA » (« Association des Scénaristes de l’Audiovisuel ») d’une rencontre censée répondre aux questions: « Y a-t-il des problèmes récurrents auxquels doivent faire face les monteurs pour palier à la réalisation d’un film » et « Peut-on réinventer totalement un film en cours de montage »? Yannick Kergoat (« César » 2001 du meilleur monteur, pour « Harry, un Ami qui vous veut du bien », de Dominik Moll/2000/117′) et Damien Keyeux (« Magritte du Cinéma » 2015 du meilleur monteur, pour « La Marche », de Nabil Ben Yadir/2013/120′) seront présents pour partager leur expérience (entrée: 7€50). Intéressant, assurément! … Et si vous êtes réalisateur ou producteur, un « speed dating » vous est proposé, 10 artistes, sélectionnés par un jury, prêts à offrir leur talent au service du cinéma belge, attendent de vous rencontrer, le 08 juin, de 14 à 18h.(infos: raquel@brff.be).
       En « Gala d’Ouverture », le 05 juin, à 20h., le « BRRF » nous présente « La Loi du Marché » (Stéphane Brizé/Fr./2015/93′), avec Vincent Lindon, tout récent « Prix d’Interprétation masculine » du 68ème « Festival de Cannes », qui, entouré d’acteurs amateurs, se révèle tout bonnement magistral, le réalisateur le suivant sans discontinuité avec sa caméra au cadre serré. Un film à voir, assurément, d’autant qu’il traite d’un sujet bien actuel: ce que l’on est prêt à accepter d’un employeur abusif, ici, dans le film, afin de garantir un nouvel emploi d’agent de sécurité, retrouvé à … 51 ans, après 20 mois de chômage… Réponse à l’écran! …
     A noter que ce même soir, à 22h.30, projection gratuite, à l’extérieur, de « Deux Jours, une Nuit » (Jean-Pierre et Luc Dardenne /Be.-Fr.-It./2014/95’/ avec Marion Cotillard, née à Paris, en 1975, le film étant lauréat de nombreux prix en France et aux Etats-Unis, ainsi qu’à Bruxelles, aux « Magritte de Cinéma » 2015, comme meilleur film, meilleur réalisateur et, pour Fabrizio Rongione, meilleur acteur, né à Bruxelles, en 1973.
     Pour le « Gala de Clôture », le 12 juin, à 20h.30, après la proclamation du palmarès, projection du meilleur 1er film, lauréat du « White Iris Award », suivie, à 22h.30, du meilleur film de la compétition officielle, remportant le « Golden Iris Award ».
     A la clef du « BRFF », quelques 50.000€ de prix, pour encourager la création et la promotion cinématographique en Europe, un continent célébré par Woody Allen (°1935/Bronx/N.-Y), « himself »: « J’ai toujours rêvé d’être un réalisateur européen »!
     … Et pour départager les 12 films en compétition, le jury officiel est composé de 2 actrices: Erika Sainte (°1981/diplômée de l’ « Académie d’Ixelles », en 2000/ »Magritte du Cinéma » du meilleur espoir féminin, en 2012, pour son rôle dans « Elle ne pleure pas, elle chante », Be., 2011, 78′, de Philippe de Pierpont, °Be., 1955) et Antonella Salvucci (°Italie/1981/ »Les Conséquences de l’Amour », Paolo Sorrentino, It, 99′)d’un acteur, Wim Willaert (°Nieuwpoort/1967/meilleur acteur 2013, au « Festival international du film d’Amiens » – film lui-même « Licorne d’Or » 2012 -, qu’aux « Ensors » du « Festival du Film d’Oostende », pour son interprétation dans « Offline », 2012/109′, de Peter Monsaert, °Be./ 1975, et de 2 réalisateurs, Olivier Masset Depasse (°Charleroi/1971/ »Sanctuaire », 2015, 90′, avec Jérémie Renier) et Christian Carion (°Cambrai/1963/ « En Mai, fais ce qu’il te plait », avec Mathilde Seigner et Olivier Gourmet, sortie en salles belges: 04/11/2015 et « Joyeux Noël », 2005, 116′, avec Diane Kruger, Lucas Belvaux, Dany Boom et Guillaume Canet). Un « Jury Jeunes » désignera le « FedEx Cinéphile Award », d’une valeur de 2.500€ et nous tous, nous pourrons voter pour le « Prix du Public ».
     En 2014, les principaux lauréats étaient: 
– « Golden Iris Award » (10.000€): meilleur film, attribué à « Of Horses and Men » (Benedikt Erlingsson/Finlande/2013/90′);brussels film fest bouli
– « White Iris Award » (2.500€) & « Fedex Cinephile Award » (2.500€): meilleur 1er film, attribué à « The Reunion » (Anna Odell/Suède/2013/88′);
– « Jury Award » (7.000): attribué à « Aces » (Alfonso Zarauza/Espagne/2014/103′).
– « Audience Award »: « The Double » (Richard Ayoade/U.K./2013/93′).
     En avant-premières, nous applaudissons:
– « Brave Men’s Blood », de Olafur Johannesson (°Islande/1975) / https://www.youtube.com/watch?v=34ciylexUQw;
– « Dora – Oder die sexuellen neurosen unserer eltern », de Stina Werenfels (°Suisse/1964) / https://www.youtube.com/watch?v=TdpAjb9WPkE;
– « Je suis mort mais j’ai des Amis », de Guillaume et Stéphane Malandrin (Fr.), avec Bouli Lanners (Be.) / https://www.youtube.com/watch?v=xZBh_5BJaNk;
– « Kidnapping Mr. Heineken », de Daniel Alfredson (°Suède/1959), avec Anthony Hopkins ()1937/U.K.) / https://www.youtube.com/watch?v=He-z_L1rGEA;
– « Ladygrey », d’Alain Choquart (Fr.), avec Jérémie Renier (°Bruxelles/1981) / https://www.youtube.com/watch?v=NuYo5NmaJ14;
– « Latin Lover », de Cristina Comencini (°Italie/1956) / https://www.youtube.com/watch?v=7zy8Ea5yx2E;
– « The President », de Mohsen Makhmalbaf (°Iran1957) / https://www.youtube.com/watch?v=SbMOfJzqTtk;
– « Un Homme idéal », de Yann Gozlan (Fr.), avec Ana Girardot (°Fr./1988) / https://www.youtube.com/watch?v=YrWxCFktVVc;
– « X + Y », de Morgan Matthews (U.K.) / https://www.youtube.com/watch?v=tWAS-q2PpnA;
– « Zurich », de Sacha Polak (P.-B.) / https://www.youtube.com/watch?v=SdTtL0yY91w.
      Outre ces avant-premières, les 12 films en compétition officielle, les courts-métrages et les spéciales, le « BRFF » nous propose, au sein de sa section « Panorama » – et de ses 4 sous-sections (« Explorers », « Happy Hours », « Masters » et « Outsiders ») -, son tour d’horizon du cinéma européen, les 28 pays de l’ « Union Européenne » étant représentés, de même que 23 autres pays européens. Les auteurs de ces perles du 7ème art européen nous apportent ainsi leur vision de notre société de façon originale et pertinente, grâce à leurs films de tous les genres, qu’ils soient destinés aux cinéphiles purs et durs ou qu’ils s’adressent à un public plus large (comédies, polars, « thrillers, …)! 

Présenté le 12 juin, à 17h.30, en audio description, à l’attention des non voyants et des malvoyants, « Ida » (2013/80′), « Oscar » du meilleur film étranger (2015) et lauréat du « Prix Lux » (2014), réalisé par Pawel Pawlikowski (°Pologne/1957)… « A Film Masterpiece », titrait « The New Yorker »! … A noter qu’une Brussels Film Fest. 5exposition est consacrée à ce superbe film: « En suivant Ida … », présentée par la Ville de Lodz et « Opus Film ». D’excellentes initiatives prisent par Ivan Corbisier et son équipe! Autre exposition organisée, à « Flagey », dès le 05 juin, à 19h.: « En Train de… », présentant des photographies « à la Mélies » (1861-1938) de personnes issues du monde artistique belge, assises sur de simples banquettes de trains, et captées, sans postproduction, par l’objectif de Jacques Campens, diplômé de l’ « InRaCi », ayant collaboré à la réalisation de films d’animation. Ancien photographe de presse et de plateau, il nous propose le livre dont sont extraites les photos de l’exposition (124 p./21,5 x 21,5 cm/160 photographies/préface de Thomas Gunzig/37€).

      Pour en revenir au cinéma polonais, n’oublions pas la « soirée polonaise » (entrée: 10€ pour 2 films) du 07 juin, proposée par la « Représentation permanente de la République de Pologne » et l’ « Institut polonais », avec, au programme, à 19h.: « Body » (Malgorzata Szumowska/°Cracovie, 1973/90’/2015) et, après un sympathique cocktail, à 21h.30: « Kebab & Horoscope » (Grzegorz Jaroszuk/°Varsovie, 1983/72’/2014). Le 1er film cité sera défendu par Dawid Nickel, assistant-réalisateur, et Justyna Suwala, actrice, et le 2ème par Barbara Kurzaj, actrice. Un second film de Malgorzata Szumowska, tourné avec toute l’intensité de la prise directe, évoquant une enquête sur la prostitution estudiantine, est programmé, le 11 juin, à 14h.30, « Elles » (2011/96’/avec Anaïs Demoustier/ »Prix Romy Schneider » 2011/°Lille/1987, et Juliette Binoche/ »Oscar » de la meilleure actrice, dans « Le Patient anglais »/Anthony Minghella/1996/162′ et « Prix d’Interprétation féminine au « Festival de Cannes » 2010, pour « Copie conforme » (Abbas Kiarostami/2010/106′).

      Outre des projections scolaires, d’autres séances « spéciales » sont programmées, telles, le 10 juin, à 16h.30 et à 21h., « Simshar » (Rebecca Cremona/2014/101′), 1er important film maltais, une fiction bien proche d’une brûlante actualité, puisque relatant le quotidien des migrants débarquant sur les côtes maltaises et placés par les autorités dans des centres fermés. Après la séance de l’après-midi, la réalisatrice et l’un de ses acteurs, Sékouba Doucouré, participeront à un débat avec Cécile Vanderstappen, responsable des « Migrations et Développement » du « CNCD-11.11.11 », et Oscar Flores, porte-parole de la « CRER » (« Coordination contre les Rafles, les Expulsions et pour la Régularisation ».

    Cette année, côté belge, Jérémie Renier (°Bruxelles/1981) sera présent à « Flagey », lui qui fut révélé par les frères Dardenne, suite à son interprétation dans « La Promesse » (1996/93′), remportant, à Namur, en 1996, le « Prix du Public » et 2 « Bayards d’Or » au « FIFF » (« Festival International du Film Francophone »), celui du meilleur comédien pour Olivier Gourmet (°Namur/1963) et celui du meilleur film pour Jean-Pierre (°1951) et Luc (°1954), ainsi que le

 Jérémie Renier, à droite, 2 x meilleur second rôle aux "Magritte du Cinéma"

Jérémie Renier, à droite, 2 x meilleur second rôle
aux « Magritte du Cinéma »

« Prix Humanum », décerné par l’ « Union de la Presse cinématographique belge » et « Grand-Prix » de l’ « Union de la Critique de Cinéma », sans oublier un prix reçu à … Los Angeles. En 2005, les Dardenne lui offre le rôle principal, celui de « Bruno », dans « L’Enfant » (95′), « Palme d’Or » au « Festival de Cannes » (2005). Il retrouve les « frères » en 2011, pour « Le Gamin au Vélo » (87′), où il donne la réplique à Cécile de France (°Namur/1975), ce film recevant, en 2011, le « Grand-Prix » du « Festival de Cannes » et le « Prix du Cinéma européen du meilleur Scénariste ». Dirigé par François Ozon (°Paris/1967), il tourne dans « Les Amants Criminels » (1999/ 96′), où il joue aux côtés de Natasha Régnier (°Ixelles/1974), et dans « Potiche » (2010/110′), avec Catherine Deneuve (°Paris/1943), Fabrice Luchini (°Paris/1951) et Gérard Depardieu (°Châteauroux/ 1948), ce dernier film lui permettant de recevoir, en 2012, le « Magritte du Cinéma » du meilleur second rôle. A noter encore, « Cloclo » (2012/148′), de Florent Emilio Siri (°St.-Avold/1965), avec lequel il est reconnu, pour son interprétation de Claude François, comme meilleur acteur, recevant le « Swann d’Or » du « Festival de Cabourg (2012) et le « Globe de Cristal » parisien (2013), sans perdre de vue qu’il est Pierre Bergé, dans le « Yves Saint-Laurent » (2014/150′) de Bertrand Bonello (°Nice/1968), obtenant, en 2015, son second « Magritte du Cinéma » du meilleur second rôle!  Quelle filmographie, … à 34 ans!

     … Mais écoutons les propos d’ Ivan Corbisier: « 10 films sinon rien. 10 premières nationales, européennes ou mondiales, 121 longs métrages d’Europe, tous genres et réalisateurs confondus pour témoigner de la diversité, de la richesse et de la qualité du cinéma européen. Ainsi, nous tentons de dénicher des films d’auteurs les plus récents et originaux possibles, ainsi que des nouveaux talents à découvrir de toute urgence. Notre sélection nous semble être, à un moment précis, un fidèle instantané de ce que le cinéma européen a de plus intéressant à offrir… Enfin, les habitués le savent, nous aimons rapprocher le cinéma et la musique. Serge Teyssot-Gay (« Noir Désir ») mettra le feu à « Flagey », en revisitant, en ciné-concert (le 06 juin, à 20h., ndlr), le mémorable « 2001: l’Odyssée de l’Espace » (Stanley Kubrick/USA-UK/1968/139′, ndlr). Bon festival »!

Prix pour une séance, à l’exception des Galas d’Ouverture et de Clôture:  7,5€ (réductions – 26 ans, demandeurs d’emploi, moins valides, + 60 ans/gratuité pour l’accès aux expositions et pour les projections à l’extérieur). Pass 5 séances: 25€ (non nominatif, peut servir pour 5 personnes à la même séance). Ciné-Concert: 15 & 10€. Pour une information plus complète, visitez le site: www.brff.be.

       Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s