« Facing Time Rops/Fabre », à Namur, avec B.-H. Lévy et Jan Fabre #wallonie #namur #art

rops lévy st lopu
« Je n’aime pas de répondre à la violence par la violence », disait Bernard-Henri Lévy (°1948), ce samedi 30 mai, vers 21h., alors qu’il venait d’être entarté par Noël Godin, alias « Le Gloupier », et quelques-uns de ses disciples. « La pire réponse à cette petite saloperie aurait été de répliquer par la violence ou d’arrêter sur le champs cet entretien, ce qui aurait été une violence faite à vous tous, à Jan Fabre, à ce lieu rempli de spiritualité. Face à cette violence, je n’éprouve que du mépris! Je ne suis même pas en colère. Mais réfléchissez bien à ceci, s’en prendre au visage d’un homme n’est pas anodin! … On ne peut se laisser intimider par des incultes pareils, qui ne savent même pas qui est Baudelaire! Ce qui m’attriste, c’est que, demain, les médias se contenteront d’évoquer la violence d’une telle attaque en meute, oubliant, fort malheureusement, le contenu de notre rencontre »…
     Et Jan Fabre (°1958), de signaler qu’à Anvers,il a été lui-même victime de plusieurs actes semblables, allant jusqu’à nous dire: « J’ai parfois honte d’être d’Anvers, la ville qui m’a vu naître, à cause de la « NVA » et de ses nationalistes… A l’étranger, l’on dit souvent que la Belgique est au bord de la guerre civile, … mais entre Flamands et Wallons cela finit toujours bien par s’arranger! … Ici, parlons d’art et, pour moi, la Belgique est une oeuvre d’art!… Alors que j’ai été exposé, et c’est démodé, maintenant, dans tant de grands musées du monde entier, à Berlin, à Paris, à New-York, j’ai découvert, ici, à Namur, une directrice (du « Musée Félicien Rops », ndlr) passionnée, … et la passion cela ne s’achète pas. C’est plaisant! C’est bien d’être ici! … Pour moi, la beauté n’est pas que de l’esthétique… Nous devons défendre la beauté… Ethique va avec esthétique… Même si cela peut paraître être démodé, c’est la beauté qui fait que la société reste seine »…
Rops Fabre St. Loup
  
     Cette rencontre qui se voulait être un dialogue ne répondit pas vraiment à l’attente d’une partie du public namurois, déçu que ce moment privilégié ait été bousculée par des troublions. Quelques minutes après l’événement, des photos de l’entartage se trouvaient  déjà sur le web, donnant raison aux craintes du philosophe. Notre quotidien se garde bien d’entrer dans le jeu anarchiste de Noël Godin, qui, quelques minutes après son forfait demandait, devant le Palais Provincial, si nous avions été « amusés » (sic) par son intervention!!!           
     Heureusement que le ridicule ne tue pas … et réjouissons-nous de l’intérêt que cet artiste flamand et ce philosophe français portent à Namur, à Rops et à cette église Saint-Loup où Félicien Rops (1833-1898) fut le témoin de l’accident vasculaire cérébral qui laissera Arthur Rimbaud (1854-1891)aphasique. Comme le dit Bernard-Henri Lévy, « Rimbaud a commencé, ici, le chemin de croix de la fin de sa vie, Rops se flattant d’avoir pu l’accompagner dans ses derniers jours ».
rops reine fabre
     Pour toute information concernant « Facing Time Rops/Fabre », à Namur, consultez www.ropsfabre.be et ne manquez surtout pas de vous promener dans les rues de la capitale wallonne ou en deux lieux de sa citadelle, afin de découvrir différentes statues de Jan Fabre, une visite de la « Maison de la Culture » et du « Musée Félicien Rops » s’imposant, ce dernier offrant toutes ses salles à un dialogue entre les oeuvres de ces deux artistes anversois et namurois, et ce jusqu’au 30 août.
     Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s