Trois dames d’exception au cercle ECOFIN WOMEN CLUB. #business #bruxelles

IMG_00000209

Le cercle Ecofin Women Club recevait ce jeudi, pour sa première réunion dans le cadre des locaux du Cercle Gaulois 3 dames d’exception, à commencer par Clotilde Van Laethem.

Clotilde Van Laethem est partner de TRANSEARCH INTERNATIONAL, un bureau d’executive search dont la méthode particulière de recrutement a été créée en collaboration avec John BURNETT, auteur de 6 bestsellers en matière de développement personnel et de ressources humaines.

La spécificité de la méthode de TRANSEARCH INT. consiste en 3 étapes. D’abord la définition des compétences de leadership demandées au candidat du up, middle et top management. Ces compétences peuvent être qualifiées sous 4 angles différents : le coeur, la main, l’esprit et le cerveau. La méthode permet de trouver un consensus parmi les acteurs de l’entreprise sur les compétrences requises. Une fois le profil du candidat défini, l’intégration du nouveau collaborateur choisi dans l’espace de l’entreprise est un autre élément-clef de la méthode qui permet d ‘éviter les frustrations tant chez le travailleur que chez ses employeurs. Ensuite la culture de l’entreprise et celle du département dans lequel évolue le travailleur sont évaluées à longue échéance, 6 mois ou un an bouclant le travail de TRANSEARCH INTERNATIONAL.

Le cercle ECOFIN WOMEN CLUB recevait aussi Ann Vierstraete, directeur de la foire d’art contemporain Art Brussels. Celle-ci chapeaute toutes les foires d’art du groupe Artexis et a expliqué la spécificité de ce marché mondial et très compétitif que représentent les foires d’art. Art Brussels s’est installé durablement sur le marché des foires d’art contemporain et sera de retour à Bruxelles, du samedi 25 avril au lundi 27 avril prochain. Plus de 191 galeries principalement européennes (France, Allemagne, Grande-Bretagne) mais du monde entier aussi seront présentes avec 787 artistes. Il y aura aussi des animations, des conférences pour rendre Art Brussels plus attractive encore.

Le cercle ECOFIN WOMEN CLUB invitait également Laurence Bibot, humoriste bien connue.

Laurence BIBOT, de la rtbf, a un sacré parcours. Elle a commencé sa carrière avec les Snuls, s’est illustrée dans le one woman show « les monologues du vagin, a participé au jeu des dictionnaires, à la semaine infernale et présente chaque semaine le café serré de la rtbf radio.

Laurence Bibot entama un dialogue « entre deux grandes femmes » avec Martine Maesschalk autour du rôle de la femme dans l’humour, de l’identité de la femme humoriste francophone belge, de la difficulté du métier d’humoriste.

Ce débat, jamais ennuyeux suscita les passions dans la salle lorsqu’on aborda les différences de salaires entre hommes et femmes et la question de l’avancement des femmes dans la vie de l’entreprise. Ceci démontra toute l’utilité du cercle ECOFIN CLUB WOMEN

MDD

 

http://www.transearch.com/offices/offices?region=8

http://www.artbrussels.com/

http://www.laurencebibot.be/

http://www.ecofinclub.be/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s