Charles Picqué veut créer un organe commun de sécurité #politique #bruxelles #begov

 

BELGIQUE

BRUXELLES

charles-picque-web

Charles Picqué, député-bourgmestre et président du parlement  veut créer un organe interparlementaire de sécurité. Ces dispositifs de prévention sont tantôt gérés au niveau fédéral, tantôt au niveau régional ,des communes  ou encore des communautés.

Charles Picqué veut partir de l’assemblée régionale bruxelloise. Il écrira prochainement à tous les autres parlements du pays, de tous les niveaux de pouvoir, afin de créer un groupe de travail parlementaire spécifiquement dédié à la prévention et à la sécurité. Celui-ci serait chargé d’évaluer de manière constante les politiques qui sont menées dans les endroits sensibles du pays. Les missions de ce groupe iraient de la prévention à la sécurité. « La récolte d’information et de renseignements sur le terrain concernant les agissements des radicaux qui exploitent le désarroi des jeunes est primordiale » , insiste Charles Picqué. Le socialiste craint par ailleurs que le fédéralisme tel qu’il existe en Belgique ne donne lieu à une dispersion des politiques en la matière. « La singularité de notre société, la mobilité physique et virtuelle des personnes renforcent l’exigence d’un fédéralisme coopératif sur le plan de la prévention et de la sécurité » , affirme-t-il.

Simon DESGAIN

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s