Les amis d’ « Accompagner »: un donnant-donnant bien nécessaire #bruxelles #social

REGION / KOEKELBERG

accompagner

En 2000, un appel à projets, résolument tourné vers les pauvres, est lancé par la congrégation des religieux de l’Assomption. L’association «  » est créée. En 2006, « Les Amis d’ » voit le jour.

L’expérience pastorale de certains assomptionnistes, notamment à l’église de la Madeleine à Bruxelles, les ont amenés à faire la constatation suivante: les pauvres qu’ils orientaient vers les différentes institutions compétentes revenaient vers eux sans que leurs problèmes soient résolus, parce qu’ils n’avaient pas fait les démarches recommandées. Orienter et accompagner les personnes en difficulté vers les institutions appropriées devinrent alors une évidence et une nécessité pour les religieux.

Vers plus d’autonomie
Le père explique: « Aujourd’hui, il y a trois grandes orientations à notre action. La première, c’est l’accompagnement de terrain des personnes en difficulté en vue de leur permettre de découvrir, de retrouver leurs droits et devoirs de citoyens. Nous leur apprenons à avoir une autonomie; qu’ils arrivent, grâce à nous, à se débrouiller sans nous. Nous sommes donc ce petit coup de main qui leur permet de retrouver le goût de l’effort, de l’espérance dans la vie de tous les jours ».

« Les Amis d’Accompagner » va partout où la personne en difficulté lui demande d’aller afin de l’aider à se débrouiller; que ce soit  au tribunal suite à une demande de la police, à l’hôpital, au magasin pour obtenir une aide alimentaire, dans les administrations, chez les avocats… Souvent, beaucoup de personnes sont en perte d’autonomie, l’association les aide à (re)trouver leur place dans la société; c’est la deuxième mission qu’elle s’assigne. La troisième étant de répondre à certaines obligations que la société impose via Internet. « C’est brûlant d’actualité », insiste le père Guy Leroy. « Les grandes entreprises ne reçoivent plus leurs clients. On leur dit: ‘Débrouillez-vous par Internet, remplissez des formulaires par Internet, envoyez-nous vos questions par Internet’. Mais le public qui vient chez nous est un public fragilisé qui ne sait pas comment se servir d’un logiciel, soit parce que les personnes sont trop jeunes, soit parce qu’elles sont trop âgées, soit parce qu’elles n’y comprennent rien ou tout simplement, parce qu’elles n’ont pas Internet. Nous les aidons à remplir des papiers administratifs sur Internet, que ce soit pour l’énergie ou l’électricité ».

La valeur ajoutée des « Amis d’Accompagner », c’est la chaleur humaine! Le respect inconditionnel de la personne et une excessive bienveillance rythment les actions de l’association. « On est du côté du plus faible », poursuit le religieux. « Je dirais que cette générosité, cette complicité que l’on offre aux bénéficiaires, rejaillit sur les bénévoles. Ils sont heureux de leur mission parce que le bénéficiaire leur a permis d’être généreux. On avance ensemble et c’est ça la plus-value ».
Changer le regard sur la détresse des autres, c’est peut-être ça la véritable mission de l’association bruxelloise. Une quarantaine de bénévoles s’y attèle tous les jours en étant sur le terrain aux côtés des plus précarisés.

Sylviane BIGARÉ (source: infocatho.be )

Plus d’infos sur: accompagner.be

Légende photo: Le père Guy Leroy en mission d’accompagnement

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s