Recouvrir la petite ceinture ?

Reynders

Le vice-Premier Didier Reynders (MR) a défini les priorités du fonds Beliris, une tirelire de quelque 125 millions d’euros annuels dont il a la tutelle. Il lancera l’étude de faisabilité sur le recouvrement de la petite ceinture entre la porte de Namur et la porte Louise à Bruxelles.

Les destructeurs de ce projet mettent en avant le prix exorbitant du recouvrement de cette portion de la petite ceinture qui serait entre 100 et 120 millions d’euros. « Franchement, autant aller jeter directement l’argent de Beliris par les fenêtres, ça ne sert à rien« , s’indignent les membres du gouvernement de Rudy Vervoort (PS).

 

Kamal DERGANE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s