L’art rupestre de Lascaux s’exposera au Musée du Cinquantenaire

artrupestre

Le programme des expositions au Musée du Cinquantenaire prend forme petit à petit, sous la houlette du nouveau directeur général a.i. Eric Gubel, arrivé depuis peu à la tête de l’établissement. L’exposition principale prévue pour cet automne sera consacrée à la célèbre grotte de Lascaux, en Dordogne, parfois surnommée la « chapelle Sixtine de laPréhistoire ». Une spectaculaire reconstruction de celle-ci – la troisième du genre – sera en effet installée dans le grand hall d’exposition du musée entre le 14 novembre 2014 et le 15 mars 2015. Le projet d’exposition sur l’art

précolombien du Costa Rica est malheureusement repoussé à une date indéterminée.

Les visiteurs qui, à partir du 14 novembre, pénétreront dans cette copie de la grotte paléolithique de Lascaux pourront admirer une
reconstitution à l’identique de ses célèbres peintures rupestres vieilles de 20.000 ans, parmi les plus anciennes connues au monde. La grotte originale, qui fait partie du patrimoine mondial, n’est plus accessible au public, pour des raisons de conservation.

L’exposition ne mettra pas seulement en exergue la majestueuse beauté de ces peintures pariétales, mais elle s’intéressera également au contexte culturel qui les a vu naître. Contenu scientifique et expérience visuelle iront donc de pair. La découverte de la grotte en 1940, sa
conservation et ses reconstitutions successives seront également expliquées. L’exposition sera organisée en collaboration avec Lascaux International Exhibition et le Muséum des Sciences naturelles. Une trentaine d’objets provenant du Muséum et du Musée du Cinquantenaire viendront enrichir l’exposition. La Politique scientifique fédérale soutient le projet de collaboration entre les deux établissements.

L’exposition a été élue meilleure « Touring Exhibition of the Year » lors du Touring Exhibitions Meeting à Berlin en 2013. Elle a été présentée successivement à Bordeaux, Chicago, Houston et Montréal. Bruxelles sera la seule autre étape européenne. L’exposition ira à Tokyo en 2016.

Le Musée du Cinquantenaire a dû se résigner à reporter le projet d’exposition Trésors du Costa Rica à une date indéterminée, lorsqu’un équilibre financier aura pu être trouvé. En effet, il est apparu assez clairement que les engagements du principal sponsor costaricien ne pourraient pas être respectés. En outre, la recherche de fonds en Belgique n’a pas non plus livré les résultats espérés.

Informations pratiques

Lascaux 
14 novembre 2014 – 15 mars 2015
Mardi au dimanche, 10h-17h
Fermé le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier
10 € – 7 € – 4 €

Musée du Cinquantenaire
Parc du Cinquantenaire 10
B-1000 Bruxelles

www.mrah.be
info@mrah.be

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s