ELECTIONS25/05/2014: LE PARTI POPULAIRE, SES VALEURS ET SES CANDIDATS

pp

Le Parti Populaire a présenté, ce jeudi matin, sa liste de candidats dans la région de Bruxelles-Capitale. Le moins que l’on puisse dire c’est que la mixité est au rendez-vous.

Commençons par situer ce mouvement. Le Parti Populaire est apparut sur la scène politique en 2009. A l’approche des prochaines élections, il monte de plus en plus dans les sondages. Quel est donc ce parti ? Quels valeurs et idées défend-il ?

index

Le Parti Populaire a été créé par et pour les citoyens. Yasmine Dehaene, 1ère effectif à la région bruxelloise, explique que le parti a centré ses préoccupations par rapport à une enquête réalisée auprès de la population ( en Wallonie et à Bruxelles ). Les résultats ont montré qu’il est nécessaire d’intervenir sur les trois I. Ils comprennent l’immigration, les impôts et l’insécurité.

Tatiana Hachimi, tête de liste à la chambre de Bruxelles éclaire ce choix. « Nous sommes vraiment accès sur nos trois I et nous pensons que c’est la seule façon de pouvoir fonctionner de manière harmonieuse. » Trois grandes priorités donc mais concrètement quelles sont-elles ?

Concernant l’immigration, le message est de dire stop à l’immigration incontrôlée. Le Parti Populaire affirme que l’immigration non désirée coûte chaque année 7 milliards d’euros à la Belgique. Il revendique la conservation des valeurs belges et exige que les Belges obtiennent au moins les même droits sociaux que les étrangers.

Yasmine Dehaene, tête de liste à la région bruxelloise

Yasmine Dehaene, tête de liste à la région bruxelloise

Le deuxième I est axé sur l’insécurité. Le Parti Populaire souhaite instaurer une tolérance zéro contre l’insécurité et réduire l’impunité. Combattre la délinquance, les tags mais aussi la saleté dans les grandes villes est, pour eux, primordial. D’autre part, le mouvement considère le système judiciaire trop laxiste. Actuellement, les peines de moins de trois ans ne sont plus purgées, c’est pourquoi il exige que les peines prononcées par les tribunaux soient appliquées. Il désire également que les délinquants puissent passer dans l’année devant un juge. La durée des procédures judiciaires doit être revue à la baisse. De plus, le parti réclame l’instauration de la présomption de légitime défense en cas d’agression ou dans le cas d’une intrusion dans une propriété.

Enfin, le dernier I se rapporte aux impôts. Le parti souhaite mettre en place une réduction des impôts sur le travail. Jérome Munier, 3ème effectif à la région bruxelloise commente ce point : « J’ai rejoint le parti surtout par rapport à l’imposition. On remarque que le gouvernement a augmenté énormément l’imposition, que ce soit précompte immobilier, bonus de liquidation ou avantage de toute nature. Les indépendants en ont vraiment marre, il est temps de diminuer cette imposition ». Le parti propose donc une véritable révolution et une simplification fiscale. Pour rendre cela possible, le Parti Populaire affirme que les dépenses publiques peuvent être diminuées de 10%. Il souhaite, entre autres, supprimer des institutions, comme le Sénat, les provinces ou les communautés, diminuer le nombre de ministres, de parlementaires et d’attachés de cabinets.

La mixité est très présente au sein des candidats. Ils ont entre 18 et 75 ans,

Tatiana HACHIMI

Tatiana HACHIMI, tête de liste à la Chambre

viennent de divers horizons, ont des origines diversifiées et exercent des professions très variées. Qu’ils soient chefs d’entreprise, chômeurs ou avocats, beaucoup ont rejoint le parti grâce à cette volonté de mixité. Tatiana Hachimi affirme : « Nous avons choisi la diversité qui fonctionne ». Cette pluralité rend le parti très social, les candidats l’affirment haut et fort, leur principal combat est en faveur du peuple et de la collectivité. »

Il va maintenant falloir patienter jusqu’aux prochaines élections pour voir si le Parti Populaire, qui avait obtenu un élu fédéral en 2010,  réussira à toucher les citoyens. Les valeurs qu’ils défendent seront-elles réellement sur le même axe que celles dont la population se préoccupe ? Réponse le 25 mai.

www.partipopulaire.be

Solenne Gudin

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s