WE FESTIF GRATUIT AU MUSEE ROYAL D’AFRIQUE CENTRALE

Ces prochains samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre, le « Musée Royal de l’Afrique Centrale », à Tervueren, vous ouvrira une dernière fois ses portes avant plusieurs années, afin de pouvoir être rénové en profondeur. Ainsi, un souterrain, contenant des salles pour les expositions temporaires va être creusé, tandis que les salles actuelles, construites il y a plus de 100 ans, seront profondément remises à neuf.
elephant
Si les travaux extérieurs ont commencé à la mi-octobre, avec de nombreux mois de retard sur le calendrier, le musée était, jusqu’ici, resté ouvert, à la plus grande satisfaction des visiteurs de tous âges, notamment des élèves de nombre d’écoles. Ce samedi, entre 10h.00 et 11h.30, un grand événement est programmé, l’imposant éléphant empaillé (acquis pour l' »Expo ’58 », rénové en 2001, dont chacune des défenses pèse 40 kgs) quittera son lieu d’exposition, pour gagner la porte de sortie, afin de pouvoir être placé dans un camion devant  le convoyer à destination de Malines.
De fait, fermeture oblige, nombre de pièces de ce musée mondialement reconnu ont pris, ou prendront, la direction d’autres musées, 7 situés aux Etats-Unis (en Arizona, Californie, Floride, Géorgie, Louisiane et au « Smitsonian National Museum of African Art », de Washington D.C.), 1 à Amsterdam, 1 à Paris et 1 à Stockholm,  ainsi qu’au « MAS » d’Anvers, dans 2 musées de Bruxelles (« Musées Royaux d’Art et d’Histoire » et « Musée du Moulin et de l’Alimentation à Evere ») et au « Technopolis » de Malines.
En outre, le « Musée Royal de l’Afrique Centrale »  sera l’invité d’honneur de la « BRAFA » ((« Brussels Antique and Fine Arts Fair »), du 25 janvier au 02 février 2014, sur le site de « Tour et taxis » (http://www.brafa.be/). L’ancien « Musée Royal du Congo Belge », ainsi appelé jusquà l’indépendance de la R.D. du Congo, y présentera également, au sein de ses « Colections singulières »,  de superbes pièces venues des Amériques et de l’Océanie.
Mais revenons à ce prochain week-end. Outre le fait de pouvoir assister au départ de l’éléphant, le samedi matin, les visiteurs du musée, dont l’accès sera gratuit, pourront participer à divers ateliers d’initiation (pour 1€ symbolique par atelier et par personne) :
– aux rythmes endiablés du djembé,
– à la danse « gumboots », telle que pratiquée, bottes aux pieds, par les mineurs d’Afrique du Sud,
– à la fabrication de jouets (qui pourront être emportés en souvenir du musée) en matériaux de récupération, comme à Nianga, un village congolais.
En outre, différents mini-spectacles (gratuits, sauf indication contraire) seront donnés :
– en théâtre, « Le récit du Monde » (à 15h.30, en français), avec un duo d’acteurs emmenant petits et grands dans un voyage étonnant parsemé de paroles, chants et danses, en partage avec le public,
– en contes, la magie des mots présente toute la richesse de l’oralité et de l’imaginaire en Afrique (à 16h.30, en français, pour l’Euro symbolique),
– en cinéma, le « Musée en Bobines », une série de courts métrages d’un projet audio-visuel,
– en musique, chants et danses :
# démonstrations de percussions (tama, likembé, calebasse et ngoni), dès 11h.30,
# « Zion Gospel », à 13h.00, « négrospiritual » à 4 voix,
# « Intargewa », à 14h.00, chants et danses du Burundi,
# « Nabindibo », à 15h.30, chants polyphoniques du Haut-Uélé (RDC) et du répertoire pygmée, swahili, lingala, zoulou, évoquant chasse, mariage, mort, avec 5 chanteurs, dont 2 utilisent des percussions,
# « Weli », à 17h.00, likembé, calebbase, conga et polyphonie, réelle fusion entre musiques traditionnelles et actuelles,
– en peinture, Chéri Samba nous propose sa réorganisation du musée.
Enfin, vous pourrez :
# dire, via un « photomaton », en 30″, ce que ce musé représente pour vous, une sélection de ces messages étant destinée à être diffusée sur internet,
# profiter de la liquidation, à bas prix, de catalogues et autres ouvrages,
# emportez le 1er exemplaire du « Pop Up », journal évoquant les activités organisées par le musée, durant sa fermeture,
# visiter, une dernière fois, l’exceptionnelle collection permanente, dans son actuelle présentation, sachant que, dans d’autres bâtiments, les activités scientifiques se poursuivront pendant toute la durée de la rénovation.
Venez donc nombreux, en familles, ce week-end, à Tervueren. Programme détaillé sur http://www.africamuseum.be/.
 
Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s