« Fête de la BD », du 14 au 17 Septembre

 
 
Cette année, du 14 au 17 septembre, la « Fête de la BD » saluera, plus particulièrement, le héros de Jacques Martin (1921-2010), « Alix », qui fête, cette année, ses 70 ans, sa première aventure, « Alix l’Intrépide », ayant été publiée par le « Journal de Tintin »dès son premier numéro, en 1948, l’album ayant connu sa première édition, chez « Casterman », en 1956.
 
Résultat de recherche d'images pour "Jacques Martin dessinateur"
« Alix », 70 Ans en 2018
A noter qu’au sein du « Festival BD » (entrée gratuite), une conférence lui sera consacrée, le samedi 15, 11h, sous le titre « Autour d’Alix et de Jacques Martin », animée par Benoît Mouchat, avec Valérie Mangin, latiniste, historienne, scénariste, auteure d’ « Alix Senator », publié, comme les albums d’ « Alix », chez « Casteman », ainsi que Giorgio Albertinihistorien, dessinateur du tome 37 d’ « Alix », « Veni Vidi Vici », et David B. (David Beauchard, le scénariste de ce même album).
Mieux encore, « Alix » franchira les portes des « Musées Royaux d’Art et d’Histoire », au « Cinquantenaire », du jeudi 14 septembre 2018 au dimanche 06 janvier 2019 (10€/8€/0€ pour les – de 18 ans/ouverture de 09h30 à 17h, du mardi au vendredi, et de 10h à 18h, le samedi et le dimanche), cette exposition ayant été présentée, lors du « Festival d’Angoulème », au « Musée de la Bande dessinée », à Angoulème, jusqu’au 13 mai dernier.
Résultat de recherche d'images pour "Jacques Martin dessinateur"
Jacques Martin et son 1er Album, publié en 1956 (Ed. « Casterman »)
Cette exposition de 150 planches et dessins originaux – présentés au sein des salles du Musées, en relation immédiate avec les pièces historiques de la collection permanente -, retrace les quatre décennies de création de Jacques Martin, entre 1948 et 1988, revenant sur la singuralité de l’esthétique de l’auteur, de ses premiers travaux publicitaires, à l’affirmation d’un style graphique et narratif extrêmement personnel.
Egalement, sous les chapiteaux du « Parc de Bruxelles », nous aurons le « Festival Spirou », qui, pour le 5ième année consécutive, nous présentera une soixantaine de ses auteurs, publiés par les Editions « Dupuis », qui seront bien présents, dans la bonne humeur et la passion de la bande dessinée.
Un large espace sera dédié aux animations, aussi variées que rigolotes, intégrant le coloriage sur tables numériques et, bien entendu, les immanquables séances de dédicaces.
Résultat de recherche d'images pour ""L'Espoir malgré tout" spirou photos"
Plusieurs titres seront proposés en avant-première, tel le « Spirou » d’Emile Bravo, « L’Espoir malgré tout », qui ne sortira en librairies que le vendredi 05 octobre. Egalement, nous découvrirons, toujours en avant-premières« Et puis Merde », le tome 36 de « Jeremiah », d’ « Hermann » (Hermann Huppen) ; « Silbervogel », le tome 6 de « Dent d’Ours », de « Yann » (Yann Le Pennetier) et Alain Henriet « Omes », le tome 4 d’ « Harmony », de « Reynès » (Mathieu Reynès) ; et « L’Apprenti Méchant », le tome 2 de « Zorglub », de « Munuera » (José Luis Munuera).
 
Résultat de recherche d'images pour "Jeremiah BD photos"
« Jeremiah », d’ Hermann
Les plus jeunes ne sont pas oubliés, puisqu’un grand espace enfants est consacré aux grimages, coloriages, réalisation d’une fresque et autres jeux divers. A noter que la fresque réalisée par les enfants sera ensuite offerte à l’ « Hôpital des Enfants », à Bruxelles. Et, « cerise sur le gateau », ils recevront un numéro spécial du « Journal Spirou ».
Image associée
Le vendredi 14, au « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar »), le « Prix Spirou » sera remis, de même que les « Prix Atomium » (dont le parrain est Fabien Velhmann, co-auteur, depuis 2008, de la série « Spirou et Fantasio ») et les « Prix Raymond Leblanc » (ce dernier ayant été le fondateur du « Journal de Tintin », des Editions « du Lombard », et des Studios « Belvision »…Une soirée qui promet ! …
En ce même lieu, le samedi 15, à 18h, un « match d’impros » opposera, avec des comédiens (de la « Ligue d’Improvisation belge profesionnelle« ) et avec humour, deux équipes, celle du « Journal Spirou », créé en 1938, avec, en scène« Berco » (Philippe Bercovici) et José Luis Munuera, d’une part, et, d’autre part, celle du magazine « Fluide Glacial« , créé en 1975, repréenté par « Ju/CDM » (Julien Solé) et « Mo/CDM » (9€/6€ pour les – de 12 ans).
Notons aussi que ce 5ième « Festival Spirou » sera le cadre du lancement, le vendredi 14, à 17h, d’un partenariat entre le « Haut Commissariat aux Nations Unies pour les Droits et l’homme » et le « Journal Spirou », afin de célébrer les 70 ans de la « Déclaration universelle des Droits de l’Homme ».
Découvrir un extrait de Kivu
Evoquant les « Droits de l’Homme », soulignons que « le dessin est aussi un cri, pour déchirer l’Empire du silence », comme l’écrivent les Editions « Le Lombard », à l’occasion de la sortie de « Kivu »dessiné par Christophe Simon, sur un scénario de Jean Van Hamme.
Du côté des Editions « Dargaud », notons leur collaboration à la réalisation du film « Les Vieux Fourneaux » (Christophe Duthuron/Fra./2018/89’/avec Alice PolRoland GiraudEddy Mitchell et Pierre Richard), inspirée de la bande dessinée éponyme de Wilfrid Lupano, au scénario, et Paul Cauuet, aux dessins, ce long métrage étant projeté, en présence des auteurs de la BD, le samedi 15, à 14h, dans la salle « M » de « Bozar » (7€/5€ pour les – de 12 ans).Synopsis : « Antoine, Mimile et Pierrot, trois amis d’enfance de 70 balais, ont bien compris que vieillir était leseul moyen connu de nepas mourir et ils sont bien déterminés à le faire avec style ! Leurs retrouvailles, à l’occasion des obsèques de Lucette, la femme d’Antoine, sont de courte durée… Antoine tombe, par hasard, sur une lettre qui lui fait perdre  la tête. Sansfournir aucune explication à ses amis, il part sur les chapeaux de roue, depuis leur Tarn natal, vers la Toscane… »

JPEG - 187.7 koCréation : Le Cercle Noir pour Silenzio / Photo : Eddy Brière © 2017 – Radar Films – Égérie Productions – Gaumont – France 3 Cinéma – Dargaud Média
Notons que, pour une fois, cette adaptation cinématographique d’une bande déssinée peut être considérée comme une belle réussite, le jeu des acteurs, avec un excellent Pierre Richard, collant bien aux personnages de la BD.

Avis critique d’Angelo F., sur le site d’ « Allo Ciné » : « J’ai passé un très bon moment devant cette comédie française, que j’ai trouvée bien sympathique, amusante et, surtout, à la fin émouvante. Les trois acteurs principaux s’en sortent très bien, Alice Pol étant parfaite. Je recommande ce film pour passer un bon moment de détente agréable. »

Parmi les conférences, notons encore, le vendredi 14, en collaboration avec l’asbl « Raymond Leblanc » : « Moi aussi je veux travailler chez un grand éditeur », mettant en valeur le « Prix Raymond Leblanc pour la Jeune Création », permettant à de jeunes auteurs de bénéficier d’une aide financière importante et de réaliser leur album dans des conditions professionnelles confortables. Une causerie qui réunira les deux éditeurs (« Le Lombard » et « Futuropolis ») associés au Prix, ainsi que les deux derniers lauréats, Hélène Aldeguer (« Après le Printemps », en 2017) et « Debuhme » (Philippe Baumann/« De la Nécessité d’avoir un Ours chez soi », en 2016).

Les adultes ne seront pas oubliés, notamment, via une autre conférence, donnée par  Fabien Vellmann, intitulée « Renouveler la BD érotique »

Résultat de recherche d'images pour "centre culturelcoréen bruxelles photos"
(c) « Centre Culturel Coréen »

Concernant les Editeurs, notons que de nombreux pays de différents continents seront représentés, de l’Algérie à Cuba, en passant par l’île de la Réunion ou la Corée du Sud. A ce sujet, notons que le « Centre Coréen de la Culture », jusqu’au samedi 03 novembre, du lundi au samedi, de 09h à 17h, nous propose sa 5ième « Exposition des BD coréennes et belges », sous le titre : « Enfance – Où est votre Coeur maintenant ? », qui intéressera les enfants et permettra aux adultes de se remémorer leur enfance, leurs passions et rêves du temps passé.

… De retour à la « Fête de la BD » elle-même, pour que cette Fête soit complète, notons l’organisation, dans les rues de Bruxelles, le samedi 15, de la « Balloon’s Day Parade », au départ de la rue Ravenstein à 15h, pour se terminer à 18h, sur la Place de la Monnaie, avec un nouveau ballon gonflable, un « Schtroumpf », à l’occasion du 60ième anniversaire d’un peronnage parmi les plus populaires de la BD, créé par « Peyo » (Pierre Culliford/1928-1992). L’occasion de nous rappeler qu’à « Brussels Expo », l’exposition « La Schtroumpf Expérience » sera à nouveau ouverte, au Palais 2, du mercredi 03 octobre 2018 au dimanche 27 janvier 2019.

Résultat de recherche d'images pour "Rallye fête de la Bd photos"
Le « Chat », de Philippe Geluck, devant la « Bourse » (c) « Visit Brussels »

Autre événement de la « Fête de la BD », l’annuel Rallye automobile, ouvert aux véhicules sortis tout droit des planches de bandes dessinées, dont l’arrivée est prévue, ce même samedi 15, vers 14h, à la Place Royale.

Résultat de recherche d'images pour "Rallye fête de la Bd photos"
« Tintin », « Milou » et leur « Ford T », devant le Palais Royal (c) « Visit Brussels »

A tous ceux qui apprécient la bande dessinée, franco-belge ou autre, rendez-vous au « Parc de Bruxelles », à « Bozar », voire dans le centre de Bruxelles, pour la « Balloon’s Day Parade »

Yves Calbert.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s