Un Voyage dans l’Elegance, la Transparence et la Couleur, à Namur, jusqu’au 04 Août

« Ferme de la Drôme »/Bernard Borremans/PRIX GRAPHICA

Pour la 28ième année, en partenariat avec la Ville de Namur, l’ « EANam » (« Ecole d’Aquarelle Namuroise ») expose, à Namur, quelques 200 travaux de ses élèves et professeurs, nous proposant, ainsi,  jusqu’au samedi 04 août inclus, un agréable voyage dans l’élegance, la transparence et la couleur.

A la « Galerie du Beffroi », comme ce fut le cas, dernièrement, à Uckange, en France, et à Fabriano, en Italieces nombreux artistesamateurs et professionnels, nous emmène sur les chemins inattendus de leur créativité

Cette technique picturale se caractérise par son extraordinaire luminosité, nous proposant des œuvres colorées et chatoyantesaux atmosphères en délicates nuances.
Imaginationcompositions et transpositions sont nos repères, pendant notre parcours au sein de leurs paysages et de leurs scènes urbaines, dans les secrets de leurs portraits, sur les flots mystérieux de leurs marines, dans les recoins contrastés de leurs compositions abstraites, ou encore dans les parfums de leurs bouquets floraux, ces derniers étant particulièrement d’actualité, en cette année des fleursau sein de la Cité de « Li bia Bouquet ».

« Venise »/Micheline Paulus/Prix Nature & Progrès

Ainsi, en nous rendant à la « Galerie du Beffroi », d’ici ce samedi 04 août inclus, avec les élèves de l’ « Ecole d’Aquarelle Namuroise », nous voyagerons, entre autres, de  Venise (Claudine Bouchat ouJacques Dagnelie) à la Chine (l’ « Amour filial » d’Annie Milquet ou d’autres travaux d’élèves de Bei-An Cao), en passant par la Bretagne (Noëlle Didier ou Micheline Neuville), la Dordogne (Monique Storme), le Mont-St.-Michel (Claire Dahin ou Marie-Louise Thirion), voire Mykonos (Geneviève Streel) ou Cuzco (Paulette Houyou), sans oublier le regard profond d’un Targui nord-africain (Patricia De Becker) ou le portrait de Marguerite Yourcenar (François De Ridder)… Que du bonheur ! …

… Et si nous sommes séduits par ces oeuvres, certaines réalisées par des débutants, n’hésitons pas de suivre les cours et stages de l’ « EANam »la plus importante école d’aquarelle de Belgique, particulièrement  attentive au développement personnel et harmonieux de ses élèvesainsi que de ses professeurs, ces derniers  dispensant leurs cours dans un très apprécié esprit de convivialité.

L’un des professeursJosé Gietka, écrit d’ailleurs : « Je vous offre un cours plein d’amitié, deconvivialité, de partage et, surtout, de libeté d’expression« .

Par ailleurs, notons le ressenti d’un élève, Marc Capelle, concernant son professeur Bei-An Cao, né àShangaï :

« Face à son sujet, il suffità Bei-An d’une rapide analyse pour que la simplification et le jeu des pinceaux, en touches légères et pondérées, associées au miracle des pigments, tantôt dilués, tantôt concentrés, créent une aquarelle baignée de sérénité, de force, de lumière et de personnalité. Sa personnalité. »
« L’enseignement de Bei-An nous apprend, chaque jour, l’humilité, nous rappelant le continu surpassement de soi. Sa vision de l’exigeance nous cnduit, sans cesse, sur les chemins de la remise en questin permanente, mais, surtout, sur les voie enrichissantes de la persévérence, du progrès et du succès. Merci Bei-An, tu es un bon capitaine. »
« Sucli »/Anne Lemaire/Prix Maniki

Quant à une autre enseignanteAgnès Vanoverschelde, qui expose ses deux superbes visions du Vieux Pont de Jambes, elle écrit, tout simplement : « Dessiner, c’est d’abord  regarder, voir ! »… A méditer, à une époque ou certains, accrochés à leurs « smartphones », ne prennent plus le temps de … regarder autour d’eux, … de voir les personnes qui les entourent ! …

A noter que les lundi 13 et mardi 14 aoûtGeneviève Boëlle et Aline Massinon seront les professeursd’un stage destiné aux enfants de 09 à 13 ans (60€ pour les deux jours). A l’autre extrémité de l’échelle des âges, la Présidente de l’ « Ecole d’Aquarelle Namuroise »Micheline Gillard, nous signale que l’an dernier, la doyenne des élèves, Françoise Bedoret, peignait encore quelques jours avant son décès à … 103 ans… Mieux que « Tintin »de 7 à 77 ans, cette école s’adresse donc aux jeunes de 9 à 103 ans !!! …

Pour toussans limite d’âge, pas moins de 17 autres stagesde un à trois jours, seront organisés, en juillet-aoüt 2019, centrés sur différents thèmes, des natures mortes  aux modèles vivants, en passant par les portraits et paysages, … ainsi que bien d’autres, comme l’ « Intensité du Regard » (donné par Babette Delire-Mattart, les lundi 23 et mardi 24 juillet) ou les « Carnets de Voyages »(par Agnès Van Overschelde, du mercredi 18  au vendredi 20 juillet et le jeudi  26  juillet), sachant que les cours ordinaires se déroulent, selon les trimestres scolairesdu mardi au samedi, certains professeurs conviant leurs élèves dès 09h (jusqu’à 12h), le samedi, ou jusqu’à 21h (à partir de 18h), le mardi

Ces cours et stages sont organisés, depuis 1998, dans les locaux de l’ « Ecole d’Aquarelle Namuroise », installés à Jambes, au « Clos Velaine », dans un lieu calme et lumineux, disposant de très nombreux emplacements de parking. Quant aux matières enseignées, englobant diverses techniques (sec, mouillé et combiné), elles sont appliquées à travers divers thèmes, incluant ladiscipline chinoise

Toute l’année, guidés par seize artistes professionnels, nous pouvons donc vivre un  premier apprentissage ou arriver à un niveau de maîtrise, qui permet d’être sélectionné par les jurys de grands salons européens, afin de pouvoir particiiper à des expositions internationales.

A ce niveau, signalons que, durant la présente exposition, un jury a attribué différents Prix. Les voici :

« Les Carrelets »/Philippe Audrit

– Prix Blockx : Philippe Audrit, pour « Les Carrelets » ;
– Prix La Compagnie des Cadres Anne-Christine Bertrand, pour « Hiver » ;
– Prix Graphica Bernard Borremans, pour « Ferme de la Drôme » ;
 Prix Maniki : Anne  Lemaire, pour « Sucli » ;
– Prix Nature & Progrès :  Micheline Paulus, pour « Venise » ;
– Prix Canson : Eveline Schurgers, pour « Je vole ».
« Je vole »/Eveline Schurgers/Prix Canson 
… Et si nous souhaitons acquérir l’une des aquarelles exposées, signalons que pratiquement toutes sont mises en vente, leurs prix variant, pour les élèvesentre 50 et 500€, et, pour les seize professeurs, entre 160 et 850€. N’oublions donc pas de demander à l’accueil  une  feuille reprenant les oeuvres exposées par les seize professeurs et les titres des 142 aquarelles des élèves, avec pour chacun d’entre eux, le nom de leur professeur et le prix  demandé pour pouvoir acheter leur oeuvre

A souligner que, dans le cadre de la présente exposition, pour nous intéresser davantage à cet artpeu couteuxà la portée de tous, deux  démonstrations nous sont encore  gracieusement offertes :

  • Jeudi 2 août, à 16h, avec Catherine Sommelette ;
  • Vendredi 3 août, à 15h, avec Marie-Françoise Ingels.

Pour ce qui concerne, les démonstrations antérieures, les oeuvres des professeurs sont présentées dans l’allée centrale de la première salle, où nous trouvons, aussi, quelques jolies petites sculptures de Jean Lanners, un écran vidéo, dans la seconde salle,nous permettant de voir des démonstrationsfilmées de plusieurs professeurs, tel la réalisation de fleurs, par  Monique Simonet, ou ‘un paysage, par Sébastien Palace.

Entrée librede ce mardi 31 juillet jusqu’au samedi 04 août inclus, de 11h à 18h. Site web : http://www.eanam.be.

Yves Calbert / Photos : (c) « EANam ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s