Bruxelles

19ème « Brussels Short Film Festival », du 27 Avril au 08 Mai

Entre le 27 avril et le 08 mai, les organisateurs attendent 26.000 spectateurs pour la 19ème édition du « Brussels Short Film Festival »(« BSFF »), lieu de rencontre idéal, où le public peut échanger avec réalisateurs et comédiens.

bsff affiche CINEVOX

Sur le plan purement professionnel, il est devenu le rendez-vous belge incontournable du court-métrage, 600 professionnels étant attendus, parmi lesquels des représentants  d’importantes chaînes de télévisions, telles « Canal + », « Arte », « TV5 Monde », « TSR », …, des programmateurs de nombreux festivals étrangers, dont ceux de Cannes et Clermont-Ferrand, « européen du Film Court » (Brest), « Tout Court » (Aix-en-Provence), « Premiers Plans (Angers), de même que « Les Rencontres audiovisuelles » (Lille) et nombre d’autres festivals au Canada, en Espagne, en Grèce, au Protugal, en Suisse, …

Au-de là des projections, des ateliers sont organisés, sous les intitulés « Work Short », destinés aux futurs professionnels, ou « Youth », pour former les jeunes (de 15 à 18 ans) aux médias, à la critique, voire, une nouveauté, au doublage de courts-métrages, d’animation, notamment, … l’ « Union des Artistes » proposant un atelier semblable dans le cadre du « Work Short », de même qu’un atelier pour apprendre à « vendre » son projet, ainsi qu’un concours de scénario (500€ à la clef) et une aide à l’écriture, pour les lauréats.

Dans le cadre du « Work Short », une « bourse à la composition musicale » – réunissant 2 mondes artistiques, ceux du cinéma et de la musique – sera décernée, par la « SABAM », offrant, à 2 courts, une bourse de 2.000€, prévue pour couvrir les coûts de composition musicale et d’enregistrement. Deux compositeursRaf Keunen et Manuel Roland, recevront 5 scénarios, sélectionnés par l’équipe du Festival. Ensuite, ils rencontreront les scénaristes afin de discuter de leur projet, avant d’élire chacun son « coup de coeur », pour lequel il composera la musique.

A noter que, depuis 2002, un « marché du court métrage » (du 02 au 06 mai, de 10 à 18h., au « Petit-Théâtre Mercelis ») est organisé, dans le but d’encourager la vente et la programmation des courts métrages, partout en Europe et au-delà, jusqu’au Québec, la réputation de ce Festival, reconnu comme « festival prioritaire » par les agences de promotion telles que « Swiss Films » ou « Unifrance », étant organisé, de mains de maîtres, par l’asbl « Un Soir… un Grain », permettant à des membres de leur association d’être invités comme jurés à Barcelone, Biarritz, Chengdu, Lille, Madrid, Sienne, Tanger, …

Dans le cadre du « Work Short », une « bourse à la composition musicale » – réunissant 2 mondes artistiques, ceux du cinéma et de la musique – sera décernée, par la « SABAM », offrant, à 2 courts, une bourse de 2.000€, prévue pour couvrir les coûts de composition musicale et d’enregistrement. Deux compositeursRaf Keunen et Manuel Roland, recevront 5 scénarios, sélectionnés par l’équipe du Festival. Ensuite, ils rencontreront les scénaristes afin de discuter de leur projet, avant d’élire chacun son « coup de coeur », pour lequel il composera la musique.

… Mais venons-en au programme, avec plus de 300 films, répartis en … 57 programmes distincts et projetés en 93 séances d’environ 90′, à « Bozar », à « Flagey » , au « Cinéma Vendôme », à l’« INSAS », au « Petit Théâtre Mercelis » (où de déroulera la Soirée du Festival, le vendredi 06, à partir de 22h.), sans oublier, à 200m de là, sous le Chapiteau de la Place Fernand Coq, et, à l’extérieur, du mercredi 04 au  samedi 07, à 21h.30, au Mont des Arts, un lieu convivial où les 4 séries de « Best of » seront projetées, et ce, sans devoir bourse délier, … des projections gratuites (dans le cadre d’un « Best of Kino », consacré aux films réalisés en 72h, pendant le Festival, ainsi que du concours « Funny Shorts », offrant 500€ à des réalisateurs de films comiques, grâce au vote du public) étant, également, programmées sous le chapiteau de la Place Fernand Coq, au coeur d’Ixelles.

Toujours à Ixelles, la Séance d’Ouverture, intitulée « On the Road again », se déroulera au Studio 4 (800 places) de « Flagey », le mercredi 27 avril, à 19h.30, avec, parmi les courts retenus, un film tourné en « Super 8 », gonflé en 35 m/m, ayant reçu, en 1999, à Namur, une « Mention du Jury » de « Média 10/10 », « Travellinckx » (Bouli Lanners/Bel./1999/17′), ou, encore le « Grand Prix de la Compétition nationale » du 32e « Festival international du Court Métrage de Clermont-Ferrand », en 2010, « Donde esta Kim Basinger? » (Edouard Deluc/Arg.-Fra./2009/30′), nous offrant, « dans un noir et blanc lumineux, une petite histoire sur la fraternité, lors d’une virée nocturne, burlesque et déjantée à Buenos Aires » (« Télérama »)… Et, comme l’écrivent les « G.O. » (« gentils organisateurs ») bruxellois: « foncez à cent à l’heure, … évadez-vous à la découverte d’un cinéma décoiffant et dépaysant, aux confins des genres et des destinations ». 

Bouli et ses 2 "Magritte" 2012, pour "Les Géants" (c) "Le Soir"

Bouli et ses 2 « Magritte » 2012, pour son long-métrage « Les Géants » (c) « Le Soir »

Cette dernière salle accueillera la « Nuit du Court », de 22h., le samedi 30 avril, jusqu’à 03h., le dimanche 1er mai. Programmée depuis 2008, elle attend 600 spectateurs, proposant, entre autres, en nouveauté 2016, une sélection de courts proposée par l’équipe de « L’Oeil de Links » (« CANAL + »). Evoquant la télévision, signalons que des « Nuits du court » sont, aussi, programmées par la « RTBF/« La Deux », le 30 avril, et « BeTV », le 07 mai, dès minuit.

Place, ensuite, aux 4 compétitions, proposées depuis 2013, 1 nationale ( 36 films sélectionnés, parmi 391 reçus. dont 17 avant-premières, 11 mondiales et 6 nationales), 1 internationale (12 programmes d’1h.30, regroupant 58 films de 26 origines différentes, d’Europe, mais aussi d’Australie, du Brésil, du Chili, de Corée du Sud, des Etats-Unis, d’Hong-Kong, d’Inde, d’Israël, de Nouvelle-Zélande et de Singapour), et 2 « next generation » (37 films – 20 en compétition internationale et 17 côté national) d’écoles de cinéma retenus, sur … 1.000 reçus), chacune possédant son propre jury, dont l’un composé de jeunes, âgés de 16 à 21 ans. Par ailleurs, grâce à un atelier de reporters « web », une équipe de jeunes, de 15 à 18 ans, assurera la couverture médiatique du Festival.

… Côté jeunes, encore, cette année, le « Brussels Short Film Festival » propose 3 programmes: l’un pour les 08-12 ans, le suivant pour les ados, dès 12 ans, et, une nouveauté 2016, pour les 06-08 ans, les objectifs étant: sensibiliser à l’image et au 7ème Art, via le court métrage; observer, analyser et développer le sens critique; permettre la rencontre avec des œuvres et des artistes; guider vers une démarche de création, en stimulant l’imagination et la créativité; découvrir les techniques cinématographiques.

Les 200 films présentés hors compétition le sont au sein de différentes catégories telles que les « Musts » (dont les courts nominés, en 2016, pour les « Oscars » et pour les « European Film Awards »), les « Travelling » (dont des documentaires des Balkans, en collaboration avec le « Dokufest », du Kosovo; une carte blanche étant laissée au « Go Short Festival », de Nijmegen/Pays-Bas; une découverte, en place depuis 2007, des univers et des sensibilités latinos, grâce à une sélection provenant du « Festival de Cinémas et Cultures d’Amérique », de Biaritz;), les « Rock’n’ roll » (les « Très courts », de moins de 3′); les « Courts mais Trash » (sélection d’un Festival du même nom), …

… Et si le « BSFF » n’a cessé de croître, soulignons que dès sa création, en 1998, de grands noms du cinéma lui ont été associés… Ainsi, cette année là, les jurés se nommaient Alain Berliner, Gérard Corbiau, Benoît Mariage et Jaco Van Dormael. l’année suivante, Bouli Lanners y inscrivait son 1er court métrage, Mario Hansel étant la marraine du Festival.

"Le Cri du Homard" (c) "ciel.ciclic.fr"

« Le Cri du Homard » (c) « Ciel Ciclic »

En 2000, Frédéric Fonteyne étant dans le jury, Cécile de France reçoit son tout 1er « Prix d’Interprétation », se retrouvant elle-même dans le jury, un an plus tard, aux côtés de Luc Dardenne. Avec les autres jurés, ils attribuent la « Grand Prix de la Compétition nationale » à un court qui recevra, quelques semaines plus tard, le « Prix du Jury », à Cannes. Ce même « GrandPrix » est remporté, en 2012, par « Le Cri du Homard » (Nicolas Guiot/Fra.-Bel./2012/30′), avant de recevoir, en 2013, les « César » et « Magritte » du « Meilleur Court-Métrage ». Cette année là, « Curfew » (Shawn Christensen/Etats-Unis/2012/19′), récompensé, au « BSFF », du « Prix de la Meilleure Interprétation masculine » et de celui du « Public », reçoit, un an après, l’« Oscar du meilleur court métrage ». Emotion, en 2014, avec une actrice, Jacqueline Staup, ayant tourné avec Costa-GavrasLouis MalleHenri Verneuil, qui, au « BSFF » reçoit, à … 81 ans, son 1er « Prix d’Interprétation »… Emotion, assurément!

Jacqueline Staup (C) "Leila Film"

Jacqueline Staup (C) « Leila Film »

Quant à la « Soirée de Clôture », comme pour différentes séances scolaires, elle aura pour cadre la « Salle M » (480 places) de « Bozar », le dimanche 8 mai, à 20h, les jurés révélant les heureux lauréats, une sélection de films primés étant ensuite projetée, avant la traditionnelle réception de fin de Festival, durant laquelle simples spectateurs et professionnels se retrouvent, les 1ers donnant leurs avis sur la qualité des films projetés, et les seconds sur leurs projets, tant en courts, que pour leur 1er long-métrage.

Prix d’entrée, par séance: 6 €, sauf pour les « Séances d’Ouverture » et de « Clôture » / « Nuit du Court »: 13 € / « Pass » (incluant les « Séances d’Ouverture et de Clôture », ainsi que la « Nuit du Court »: 30€). Site: http://www.bsff.be.

Notons enfin, que, les lundi 09 et mardi 10, à 18h., 20h. et 22h., une sélection de courts primés sera projetée dans la Salle 5 (souvent « sold out » durant le Festival) de « Flagey », alors que, dans le cadre d’une tournée en Wallonie, cette sélection sera, aussi, projetée à Ath, Beauraing, Liège, Mons, Nethen/Grez Doiceau et Sambreville, entre le vendredi 13 et le samedi 21.

Un mot encore pour tous les cinéphiles, hors Festival, jusqu’au 29 mai, au « Musée des Beaux-Arts d’Ixelles », sis à 400m de « Flagey », Agnès Varda, « Palme d’Or d’Honneur » 2015, à Cannes, nous invite à découvrir son exposition « Patates & Compagnie », jusqu’au dimanche 29 mai, pour vivre un « voyage visuel atypique au détour de ses installations, photos et vidéos », un rendez-vous à ne pas manquer, « à mi-chemin entre imaginaire et réalité ». Site: http://www.museedixelles.irisnet.be.

Yves Calbert.

 

 .
Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

RSS Bruxelles-news

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

%d blogueurs aiment cette page :