LES BIJOUX DE FAMILLE DE LA BARONNE… SOCIALISTE !

 

Susskind

Décidément ! Ce n’est pas que l’on soit sexistes mais il semble que certaines candidates du P.S. feraient mieux de retourner dans leur foyer que de traîner des casseroles derrières elles jusqu’au Parlement bruxellois. Ainsi, certaines sources nous informent que la 15ème candidate sur la liste régionale du P.S., Simone Susskind, serait une virtuose de la batterie… de cuisine (intérieure). En effet, celle qui se présente comme la présidente de l’ASBL « Actions In The Mediterranean » (Le Centre Communautaire et Laïc Juif la dote même du titre ronflant de « Présidente-fondatrice de l’association « Actions in the Mediterranean » ») n’est pas de nos « bonnes amies » car on ne peut affirmer qu’elle « fait les bons comptes » (Par contre, en ce qui concerne le conflit israélo-arabe, on peut dire qu’elle les faits en faveur de ses petits copains « Palestiniens »… l’ennui étant que son imagination débordante transforment l’orthographe de ce mot en « contes » sans aucune réalité dont la fin se termine toujours par la punition du « méchant agresseur Israélien » !)

Je m’explique : Le 27 avril 2009, elle déposait les comptes de son ASBL pour les années 2005, 2006 et 2007 (attestation du greffe disponible sur demande), donc avec respectivement 1 an, 2 ans et 3 ans de retard. MAIS depuis 2007, selon la même attestation, RIEN, AUCUN COMPTE ni au greffe et encore moins à la Banque Nationale! Il  manquerait donc les comptes des années 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012. Même ceux de 2013 devraient d’ailleurs avoir été déposés comme le prévoit la loi… que tout bon citoyen devrait s’empresser de respecter. Cette ASBL et sa Présidente-fondatrice Simone Weinberger-Susskind sont donc depuis la mi-2009, soit depuis 5 ANS, DANS L’ILLEGALITE LA PLUS TOTALE!

En voyant le nom de la « Baronne Susskind » sur la liste électorale du P.S., le citoyen respectable ne peut donc s’empêcher de se demander comment ce parti vérifie la fiabilité de ses candidates et comment les électeurs pourraient faire confiance à une candidate qui ne se donne même pas la peine, pendant des années, d’enregistrer les comptes de son ASBL phare, ainsi que la loi belge l’exige ? Il paraîtrait même que le personnel du greffe a dû corriger le dossier à la main et parapher le document qui atteste ces retards, vu qu’une telle illégalité n’était même pas prévue dans le programme informatique. Il est triste qu’une personnalité importante, supposée faire partie de la communauté juive et en faisant un fer de lance électoral, se fasse remarquer d’une telle façon. D’autant que cette ASBL a encore eu une A.G. extraordinaire du 6 janvier 2013 et n’est pas supposé être « dormante ».

Si nous vivions dans un pays où les passe-droit n’étaient pas choses régulière, où la loi était la même pour tous sans exceptions pour les apparatchiks du P.S., du cdH et du MOC, il y aurait belle lurette que la dissolution judiciaire de cette ASBL eusse donc été demandée, et ce, en vertu de l’article 18 de la loi relative aux ASBL, qui dispose que le tribunal de première instance peut prononcer à la requête d’un membre, d’un tiers intéressé ou du Ministère public la dissolution de l’association. Bien que les causes de dissolution soient énoncées limitativement (« … elle doit être restée en défaut de satisfaire à l’obligation de déposer ses comptes annuels au greffe pendant au moins trois exercices sociaux consécutifs. »), cela semble être effectivement le cas.

Le Parti Socialiste propose vraiment n’importe quoi au scrutin des électeurs !

Philippe Michiels

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s